Perdre une Plume

Accueil | Avis de lectures | Challenges | Contact

Mot-clé - Vacances

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 19 juillet 2017

Et toi, combien tu t'aimes ?

Je ne serai probablement pas un vrai blog de fille sans le traditionnel "billet summer body" alors cette année je me lance...

(oui tu peux avoir un peu peur, j'ai mis "blog de fille" dans ma première phrase quoi !)

J'ai la chance d'habiter en bord de mer, d'en profiter et de l'aimer en toute saison, de passer un peu plus de 3 mois de l'année en tenues légères et maillots de bain et de voir débarquer des files de voiture aux immat variées avec des gens tout blancs ou tout rouges dedans, la bouée du gosse sur la plage arrière ou les VTT accrochés derrière.
La plage elle aussi se remplit, se colore, se parfume au monoï, s'emplit de bruit et de "Enzo ! ne mange pas le sable !!"

C'est aussi la période où on se regarde d'un peu plus près le nombril, à la loupe justement, la traque au poil de trop et au bourrelet dérangeant : aucune grâce dans nos propres yeux pour nos petits défauts réels ou imaginaires. Je vois et j'entends même des gens qui ne se supportent plus, se privent de plage, de maillots, restent en tee-shirt, la peur du regard de l'autre... Et je trouve ça tellement dommage, parce que ce n'est au final qu'un problème de regard sur soi.

Sans mentir, à la plage, chacun est tellement concentré sur son propre nombril, la surveillance de ses gosses ou à cuver de la veille que personne ne vous regardera vraiment. D'expérience il y a quelques mateurs, oui : des vieux qui s'ennuient surtout et qui ont été trainés là de force par mamie-peau-de-pruneau et qui vous trouveront appétissant(e)s dans tous les cas, des petit(e)s jeunes qui fantasment quand ils daignent lever les yeux de leurs iphones et quelques con(ne)s frustré(e)s... Bref tout un tas de gens qui s'en foutent pour la majorité et que vous ne reverrez jamais de toute façon.

Mais gardons deux secondes le but en tête, pourquoi vous allez à la plage ? Quelque soit la réponse à priori c'est soit pour ses proches soit pour soi-même, pas pour les vagues d'inconnus qui vont déferler pendant l'été sur la même plage. Et en tous les cas, on n'est jamais aussi belle que quand on s'assume, la liberté, l'affirmation de soi et la confiance ça donnent une aura capable d'effacer le petit bourrelet en trop (si, si je te jure).

Dans la plupart des cas, ce qui attirera l'attention des autres c'est l'irrespect, une attention irritée qui plus est (du genre ton enceinte Bose avec volume au max qui passe ta musique de merde tu la remballes merci bien, on ne laisse pas ses déchets sur la plage, si c'est interdit aux chiens bah c'est interdit aux chiens t'es con ou t'es con ?, ça fait 4 fois que ton parasol s'envole et manque de tuer quelqu'un si tu ne veux pas finir dans la rubrique faits divers tu le plies tu seras gentil, arrête de crier en permanence sur ton gosse : soit tu le laisses un peu vivre ça nus feras des vacances soit vous vous barrez de là, on ne baise pas sur la plage oui je sais c'est dommage mais il y a des enfants autour là tu vois...)

Et puis la prochaine fois que tu seras sur la plage, regarde le bien le mec qui a gardé son tee-shirt là bas assis sur sa serviette si ça se trouve c'est le meilleur papa du monde, celle-là peut-être la personne la plus tendre sur cette terre, celui-là encore peut-être le meilleur coup que tu n'auras jamais... Imagine un peu, si tout le monde faisait pareil ?

En résumé, parce que ce billet devient bien trop long, je ne t'apprends rien : la vie est courte, bien trop courte pour ne pas profiter des petits plaisirs de la vie et se focaliser sur des détails qui ne sont bloquants que dans nos têtes.
Un dernier petit mot pour te rassurer : je vais à la plage, souvent, et je ne te vois pas. Vraiment, je n'ai pas le temps de te détailler ou de regarder si toi tu me détailles, je suis entrain de savourer l'instant...

lundi 17 juillet 2017

Alerte : Matière grise à nouveau disponible

... pour quelques temps du moins.

Je ne suis pas en vacances mais tout comme, quand on considère qu'aller bosser est au final moins fatiguant que gérer un nain de 2 ans et des poussières :) Bref, il est en vacances avec son père ! (et là c'est le moment où je te mets "Libérée, délivrée" dans la tête).

(De rien.)

La vraie question, celle qui fait un peu peur, c'est qu'au fond en sortant la tête de l'eau au dessus de cette suractivité permanente ai-je vraiment envie d'avoir ce temps de penser pour moi ?
Ouais, c'est zarb. Je sais.
Mais je pense que toutes les mamans débordées / working mums / mères épuisées appelez ça comme vous voulez, ont un peu cette peur au fond d'elle. Sans ça, on sert à quoi ?

Mais à ALLER AU SPA bordayl ! A la plage sans bouffer du sable, à profiter des toilettes toute seule et pareil pour la douche, à picoler et se coucher bourrée, à faire la grasse mat (ah non merde je bosse), à manger des chips et de la glace au diner, à dire des gros mots, à aller au ciné, à pouvoir lire 3 pages d'affilée sans interruption, à écouter le silence comme c'est bon, à ne pas se cacher pour manger les schokobons...

En résumé, je me suis posée la question à peu près 1min30.

Matière grise à niveau disponible pour destruction programmée :)

jeudi 8 septembre 2011

Escapade spaTio-temporelle

Il y a de bons endroits où prendre la fuite...

Des lieux où on serait bien n'importe quand

IMG_2584.JPG

Et il y a tout simplement des personnes avec qui on serait bien n'importe où...

samedi 13 août 2011

ApéroPlage

Depuis le plage sauvage de Canet, face à l'étang de Saint-Nazaire, bière au soleil couchant...

DSC02128.JPG

jeudi 2 juin 2011

Semaine parisienne

D'ici quelques heures je redeviens parisienne le temps d'une semaine :)

Je compte bien profiter de cette première excursion en mode touriste, le programme est chargé : bar, tennis, restau, virée entre fille, soirée VIP...
J'espère tout de même croiser un maximum de gens, si vous faites partie du lot je vous invite à me contacter pour me payer un café xD (je sais je sais...)

Sinon ici ce sera plus tristounet, pas grand chose de prévu mais promis je vous raconte tout au retour et notamment çà (*mode je me la pète*)

Bonne semaine à vous !


Vue_Paris.JPG

lundi 24 août 2009

La campagne, c'est le mal

Voilà ! enfin de retour (et entière !) de ce dernier séjour épique dans la profonde campagne française (I'm alive, aaalive).
Je plaisante à demi-mots, mais tout de même. Bien qu'ayant grandi "à la campagne" je n'avais jamais poussé l'isolement à ce point et j'avoue avoir atteint mes limites cette dernière semaine. Mais je vous raconterai çà plus tard...

En attendant une reprise bien inutile du boulot où c'est ma dernière semaine. Ce qui me désole un peu au passage car tout est vide et je n'aurai pas le loisir de dire au revoir à tous mes collègues, et pour certains çà me tirerait presque une larme...
Mais bon, il faut aller de l'avant comme on dit.

Bref pas grand chose à vous raconter comme çà en brut, je vous prépare tout çà dans les jours qui viennent. En tous cas çà fait plaisir de retrouver mon chez-moi et la sensation du clavier sous les doigts :)

mercredi 5 août 2009

Interruption des programmes

Après un mois de juillet bien rempli, je pars les 3 prochaines semaines vers de nouvelles aventures vacancières loin de tout et d'internet.

Ce blog est donc officiellement en vacances lui aussi :)
Selon les possibilités, je vous programmerai quelques billets, mais beaucoup moins que pour juillet !

Bon mois d'août à toutes et à tous

samedi 1 août 2009

Les pieds dans l'eau

jeudi 23 juillet 2009

Tente solaire wifi

... c'est sûr que lorsqu'on part se perdre en pleine nature pour camper on a absolument besoin du net^^
Je crois que les notions de vacances et de dépaysement ne vont pas encore y gagner sur ce coup...

lundi 20 juillet 2009

Château avec vue sur l'Océan

- page 1 de 2