Perdre une Plume

Accueil | Avis de lectures | Challenges | Contact

mardi 21 février 2017

La Sirène

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l'entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

Une revisite du mythe de la sirène par Kiera Cass ?? Je signe où ??
C'est donc sans hésitation que je me suis lancée dans ce premier tome, j'avais juste adoré sa trilogie La Sélection parue dans la même collection !

Au final qu'en dire... J'ai aimé mais pas autant que ce que j'espérais !
La revisite est réussie, elle aborde le thème avec sa propre empreinte et c'est très plaisant (je ne vous en dis pas trop pour ne pas vous gâcher la découverte toutefois).
Kahleen est un personnage attachant quoique mélancolique et hésitante.
Pour moi l'ensemble pèche un peu plus par le rythme et le peu de surprise dans l'intrigue de fond ; c'est assez lent et quasiment tout est dit sur le quatrième de couverture...

C'est donc un bilan positif mais mitigé. Le roman se lit bien et on passe un bon moment, la revisite de Kiera Cass est réussie mais on pouvait s'attendre encore à davantage venant de sa plume !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Kiera Cass, La Sirène

***Du même auteur***
La Sélection
L'Elite
L'Elue

vendredi 23 septembre 2016

La Conspiration, Tome 1

À bientôt dix-sept ans, Avery n’a jamais vraiment eu d’amis, et encore moins de petit ami. Difficile de blâmer sa mère, la seule famille qu’elle ait, et les perpétuels déménagements que son travail dans l’armée lui impose…
Mais l’arrivée au lycée de deux nouveaux, Jack et Stellan, va bouleverser la vie d’Avery en un temps record : elle désobéit à sa mère et se rend sur l’invitation de Jack au bal de promotion, où Stellan et lui la convainquent de venir avec eux à… Istanbul.
Ce voyage en Europe va la mener de révélation en révélation, la première étant que sa mère n’est pas sa seule famille, loin de là. Les yeux violets d’Avery la désignent en effet comme apparentée au Cercle des Douze, une puissante société secrète descendant des douze généraux d’Alexandre le Grand. Elle serait même l’Élue d’une prophétie dont la réalisation pourrait bien faire basculer le monde dans le chaos…
De Sainte-Sophie au musée du Louvre, en passant par la boutique Prada de l’avenue Montaigne, Avery, chaperonnée par Jack et Stellan, va jouer au jeu de l’amour et de la mort dans l’univers strass et paillettes d’une jet-set aux racines millénaires et qui ne reculera devant rien pour parvenir à ses fins.

Un quatrième de couv' alléchant, intrigue et aventure au rendez-vous !

Au final nous sommes clairement sur un tome de mise en place, il y a de l'action mais on sent encore certains contours flous et des points qui vont s'affiner avec le développement de l'intrigue.
Je ne suis pas une grande fan de l'univers conspirationniste, je n'ai jamais vraiment accroché avec Dan Brown (j'ai tenté comme tout le monde ou presque Le Da Vinci Code), et pourtant j'ai pris plaisir avec ce premier tome.

Les personnages (principalement Avery et Jack) sont attachants, j'attends là aussi de les voir évoluer et prendre un peu d'épaisseur par la suite, surtout Avery que j'ai trouvé touchante mais un peu superficiellement naïve parfois.

Je ne mets donc que 3 étoiles pour ce premier tome, il n'est pour moi qu'une base de lancement pour l'intrigue et j'attends donc beaucoup du prochain tome. Je reconnais aussi que j'aurai davantage apprécié un premier tome plus solide et qui nous laisse un peu moins dans le flou...

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Maggie Hall, La Conspiration T. 1

mercredi 14 septembre 2016

Bertrand et Lola

Pourquoi Lola a-t-elle sonné à cette porte ? Pourquoi Bertrand a-t-il ouvert ? Comment peut-on tomber amoureux en dix secondes ?
Durant quelques heures d'un bonheur insoupçonné, Bertrand et Lola vont s'aimer et tout oublier. Lui, qu'il est photographe, épris de liberté. Elle, qu'elle est hôtesse de l'air, sur le point de se marier. Pourtant, ensemble, ils prennent la plus sage et la pire des décisions : poursuivre leur chemin et leurs carrières respectives.
Mais quand on est envahi par un si grand amour, tout devient plus fort, l'absence, le manque, l'attente, le besoin, le remords. Piégés dans leur propre vie, comment Bertrand et Lola pourront-ils se libérer ?

J'avais entendu grand bien de ce roman et gardant un bon souvenir de Barbérat avec ma précédente lecture je me suis lancée !

Au final si ça se laisse lire c'est tout de même sans plus et à mes yeux bien loin de l'excellent L'instant précis où les destins s'entremêlent.
Je n'ai pas de reproches précis à faire à ce roman, il ne m'a juste pas emportée comme je l'aurai aimé et je ne pense pas que j'en garderai souvenir très longtemps.

Les deux personnages sont intéressants et leur amour particulier -entre culpabilité et désir - aurait pu être bien plus prenant si la trame de fond n'était pas tant cousue de fil blanc... C'est lent et sans surprise !

Heureusement que ça reste bien écrit et que le personnage de Lola est particulièrement réussi sinon ça aurait été un vrai fiasco pour moi...



Angélique Barbérat, Bertrand et Lola

***Du même auteur***
L'instant précis où les destins s'entremêlent

mercredi 7 septembre 2016

Les 100, tome 2 : 21ème jour

Cela fait vingt et un jours que les 100 ont posé le pied sur la Terre. Ils sont les premiers humains à fouler le sol depuis des siècles... C'est tout du moins ce qu'ils croient. Face à un ennemi invisible, Wells fait de son mieux pour garder le groupe soudé. Clarke part en expédition sur le mont Weather à la recherche d'autres Colons, tandis que Bellamy est déterminé à sauver sa soeur, quel que soit le prix à payer. Restée à bord du vaisseau en orbite, Glass se trouve confrontée au pire des choix imaginables entre l'amour de sa vie et la vie elle-même.
Dans cette suite haletante du premier tome de la série Les 100 de Kass Morgan, des secrets vont être révélés, des certitudes bousculées et des relations mises à rude épreuve. Et les 100 vont devoir lutter pour survivre de la seule manière qui soit possible : ensemble.

Même si j'ai pris plaisir à lire ce second tome c'est tout de même un bilan mitigé au final.

Commençons par les points positifs : c'est toujours aussi bien écrit et malgré quelques longueurs ça se lit bien, les flash-back apportent beaucoup à l'intrigue et certains personnages y gagnent en épaisseur (on s'éloigne un peu des clichés ados en leur donnant un vrai background et c'est tant mieux !), on a plus d'actions que dans le premier tome, le rebondissement final est juste grrrr et on est plus qu'impatient de lire le tome 3 !
On alterne toujours entre les divers points de vue des personnages et ce tome m'a permis de m'attacher à l'intrigue "spatiale" alors que pour le premier tome j'étais plus en attente des points de vue "terrestres", ce tome est donc à mon avis plus équilibré entre les deux parties.

Ce qui l'est moins : on est vraiment dans un tome de transition et ça se sent... Jusqu'au fameux rebondissement final on a peu de surprise, l'action est là mais c'est attendu pour ne pas dire un peu réchauffé par moment et c'est dommage.

J'attends toutefois le final avec une certaine impatience, j'espère qu'il sera à la hauteur et surtout à la fois original et surprenant. Kass Morgan a amorcé une trilogie sur un super concept, elle a de la matière et une bonne qualité d'écriture, on n'en attend donc pas moins !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Kass Morgan, Les 100 - Livre 2 : 21ème jour

***Du même auteur***
Les 100, tome 1

lundi 13 juin 2016

Je t'ai rêvé

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?

Un roman surprenant, prenant et terriblement bien écrit qui nous plonge dans les tourments quotidiens d'une jeune ado schizophrène...

Il a une réelle empathie qui se noue très rapidement avec Alex et c'est là le point fort du roman. La maladie fait partie d'elle, elle est indissociable de ce qu'elle est et dès les premières pages on comprend combien son combat est effrayant et quotidien.
Zappia nous livre un roman impactant, qui lève le voile sur une pathologie mal connue du grand public et souvent mal perçue : un roman d'utilité publique si je puis dire.

Le lecteur est aussi perdu qu'Alex entre réalité et mensonges de son cerveau, confronté à cette réalité : que croire quand on ne peut pas se fier à ce qu'on l'on voit, entend, ressent ? Terrible...
C'est donc un roman qui m'a touché au cœur et qui m'a ouvert ouvert les yeux aussi, je ne peux que vous le conseiller fortement !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Francesca Zappia, Je t'ai rêvé

jeudi 7 avril 2016

Les Chroniques de Dani O'Malley T2 : Burned

Ce soir, j'ai peut-être vaincu l'un des pires Unseelies de tous les temps, mais le silence et la désolation qui règnent dans ce qui était autrefois le coeur de Temple Bar me donnent le cafard. Je veux retrouver mon Dublin. Je veux que cette foutue glace disparaisse. Alors que je viens de faire halte, maussade, l'extrémité d'un objet dur et pointu se pose soudain dans mon dos. - Lâche ton épée, Dani, dit Mac derrière moi.

Cette chronique pourrait se résumer par un "Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa" mais je vais essayer de développer un peu :)

Attendue et vite dévorée cette suite comble toutes les frustrations du tome précédent et en apporte de nouvelles, Karen Marie Moning est juste incroyable !
L'énorme plaisir de ce tome, celui quasi-immédiat c'est qu'on retrouve au plus près les personnages principaux de la première saga Les chroniques de MacKayla Lane (oui oui Barrons et Mac !!!!) en plus de ceux plus présents au sein de cette saga et qu'on découvre un peu mieux (surtout sur les hommes de la bande à Barrons). On découvre aussi le sort de Christian, qu eje ne pensais pas revoir si vite... Au final, surprise le personnage le plus absent de ce tome c'est Dani elle-même et c'est aussi le cœur de l'intrigue de tome.

C'est un tome moins sage que le premier (graou !!) et qui apportent plus d'éclaircissements et de révélations aussi tout en générant de nouvelles questions. Une fois encore on a hâte de lire le suivant.
Pour le reste, on retrouve bien l'ambiance et le style est plus proche de celui de la première saga (principalement parce qu'en grande partie c'est un récit point de vue Mac). C'est toujours drôle - les dialogues Barrons/Mac m'avaient manqué ! - surprenant et un peu décalé à la fois, avec peut-être juste un peu moins d'action que dans certains autres tomes sur cet univers.

Donc voilà, je me suis régalée de bout en bout, j'ai pris plaisir à retrouver les personnages de la première saga et l'évolution de l'intrigue de celle-ci me plait beaucoup, j'ai vraiment très très hâte de passer à la suite !!



Karen Marie Moning, Les chroniques de Dany Mega O'Malley, Tome 2 : Burned

***Du même auteur***
Les chroniques de MacKayla Lane :
Tome 1 : Fièvre noire
Tome 2 : Fièvre rouge
Tome 3 : Fièvre faë
Tome 4 : Fièvre fatale
Tome 5 : Fièvre d'ombre
Les chroniques de Dani O'Malley :
Tome 1 : Iced
Les Highlanders :
Tome 1 : La malédiction de l'elfe noir

jeudi 31 mars 2016

Lily Bard, Tome 3 : Sombre célébration

Depuis le drame que j’ai vécu, mes visites à Bartley se sont faites rares. Mais aujourd’hui, me voilà de retour dans ma ville natale pour assister au mariage de ma sœur, qui m’a désignée comme sa demoiselle d’honneur. Malheureusement, j’ai bien l’impression qu’une nouvelle tragique est sur le point de s’inviter à la table. “Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais !” Il semblerait que j’aie trois jours pour trouver la réponse !

Un tome qui permet de découvrir notre héroïne dans un autre environnement et à travers ses liens familiaux, miam !

Outre l'enquête de tome qui porte sur des kidnappings et qui joue son rôle une fois de plus, cet opus lève le voile sur le passé de Lily ; "l'avant agression" ce qui ne la rend que plus attachante encore.
Autre différence avec les tomes précédents, ici notre héroïne n'est plus isolée socialement. Ce n'est pas facile pour autant, elle est même carrément mal à l'aise la plupart du temps ce qui nous montre une autre facette du personnage.

L'autre bon point c'est la présence de Jack, leur relation s'affirme et un équilibre s'installe peu à peu.

Dans l'ensemble on reste dans les mêmes tons, une enquête différente mais toujours bouclée en un tome et qui même si elle bien menée ne comblera pas les vrais fans de thriller.
C'est une nouvelle fois une lecture légère et divertissante, j'apprécie cet équilibre entre la partie polar et le reste. Je me suis attachée à Lily et je la retrouve toujours avec plaisir ! Plus que deux tomes malheureusement, je vais faire trainer un peu...



Charlaine Harris, Lily Bard, Tome 3 : Sombre célébration

***Du même auteur***
La communauté du Sud :
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Tome 5
Tome 6
Tome 7
Tome 8
Tome 9
Interlude mortel
Tome 10
Mariage mortel
Tome 11
Tome 12
Tome 13
Les mystères de Harper Connelly :
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Lily Bard :
Tome 1
Tome 2

mercredi 30 mars 2016

Perdue et retrouvée

Essayez d'imaginer :
Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.
Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.
Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.
Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison...
C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n'était que le début d'un autre ?

C'est toujours avec une certaine impatience et curiosité qu'on attaque un nouveau Cat Clarke, on ne sait jamais trop à quoi s'attendre si ce n'est à être surpris ! Ce tome ne change pas la donne !

L'auteur nous offre cette fois une histoire familiale, centrée sur deux sœurs pour être exacte, touchée par un drame : l'enlèvement d'une des deux petites filles.
Elle réapparait bien des années plus tard, changée, irrémédiablement et tout le roman tourne autour des non-dits, de la culpabilité, de la fêlure de la relation des deux sœurs et de ce qui ne pourra pas être réparé...
Enfin c'est ce qu'on pourrait penser de prime abord, mais une fois encore c'est Cat Clarke, ça ne peut être aussi simple !

Le roman est mené par Faith, la sœur "survivante" qui a du grandir dans l'ombre de cette sœur disparue, triste célébrité malgré elle d'un faits divers en somme.
Cat Clarke nous propose là un personnage complexe et attachant, qui passe par une foule d'émotions et qui rend le roman à la fois chargé et très humain : la joie des retrouvailles, la culpabilité, le doute, la suspicion, la colère aussi...

Honnêtement je ne peux pas vous en dire plus sans vous dévoiler des points clés du roman ce qui gâcherait vraiment la lecture, aussi me contenterai-je de vous dire que ce livre m'a mis une claque ! Il est riche émotionnellement, surprenant et vraiment bien écrit, foncez !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Cat Clarke, Perdue et retrouvée

***Du même auteur***
Confusion
Cruelles
A kiss in the dark

mercredi 16 mars 2016

La ballade des lucioles

Il paraît qu’on n’oublie jamais son premier amour…

Elias aime Brooke depuis toujours. À l’époque où ils n’étaient encore que des enfants, il attrapait des lucioles pour elle en attendant de pouvoir lui décrocher la lune. Ivre de liberté, animée par une soif d’absolu qui la fait vivre plus intensément, Brooke est irrésistible. Mais au fil des années, son côté sombre prend le dessus. Refusant de révéler sa fragilité à Elias, elle disparaît sans donner signe de vie. Quand ils se retrouvent, quatre ans plus tard, leur amour est resté intact. C’est alors qu’un drame menace de tout faire voler en éclats. Brooke prend la fuite et Elias décide de partir avec elle : il a juré que plus rien ne les séparerait. À la vie, à la mort.

J'avais passé un bon moment avec Loin de tout même si ce n'était pas un coup de cœur je garde bon souvenir de la plume de Rederski et surtout de son ambiance, j'ai donc eu envie de replonger avec ce roman sur deux des personnages croisés par nos héros de ce premier roman pendant leur road-trip.

On reste dans le même registre, les mêmes tons.
C'est une histoire différente bien sûr, mais on retrouve bien l'ambiance et le style de Loin de tout (si vous l'avez lu et aimé vous pouvez y aller les yeux fermés en résumé).
A dire vrai j'ai été plus séduite par cette fameuse plume, cette ambiance et par les personnages que par l'histoire en elle-même qui ne m'a pas vraiment convaincue (et qui réitère bien trop les ficelles du premier roman justement).

A travers une construction en alternance de point de vue (même si il m'a semblé qu'on était plus souvent dans la tête d'Elias que dans celle de Brooke) nous repartons pour un road-trip qui est en vérité une fuite en avant qui ne peut pas bien se terminer... Et quelque part ce côté "fuite" + "ça ne peut pas bien se terminer" fait suite à une mauvaise décision qui m'a perturbé tout au long de ma lecture, dommage !

Le vrai plus de ce roman c'est Elias, j'ai vraiment apprécié ce personnage à la fois solide et fidèle. Brooke m'a moins convaincue au départ (et puis cette mauvaise décision c'est surtout la sienne à l'origine !) mais elle se découvre peu à peu et on apprend à l'apprécier aussi.
Le groupe de personnages secondaires est déroutant mais attachant et permet d'aborder des thèmes plus larges...

En résumé j'ai passé un bon moment grâce à l'ambiance et aux personnages mais encore une fois des défauts au niveau du scénario ont gêné ma lecture.



Jessica Ann Redmerski, La ballade des lucioles

***Du même auteur***
Loin de tout

mardi 15 mars 2016

L'amour est dans le foin

Et si l'amour se trouvait dans une botte de foin ?Mais qu'est-ce qui lui a pris d'accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ?
Résultat, voilà que Louise est : 1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d'une-amie-d'une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances »2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !) Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s'annonce plutôt douloureux. Jusqu'à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D'un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l'autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n'ont d'égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation...

J'aime bien Morelli, son Homme idéal (en mieux) m'a laissé un bon souvenir, celui d'un moment détente et léger, drôle aussi... Je n'ai donc pas hésité longtemps devant cet ebook :)

Et j'ai bien fait parce que c'est exactement ce à quoi je m'attendais : de la romance légère et du rire !
Alors oui, certains diront que c'est prévisible, un peu cliché... Certes, peut-être, mais pour moi le roman est à l'attente, je ne l'ai pas acheté pour réfléchir mais pour me détendre : pari réussi. C'est bien écrit, c'est drôle et ce n'est pas mièvre, je n'en demandais pas plus !
J'ai aimé voir Louise se débattre avec ses mauvais choix, s'embourber dans la campagne avant d'y prendre goût... Morelli a un vrai don pour les personnages, ils sont vrais, attachants et on prend grand plaisir à les voir évoluer.

Pour moi c'est une bonne lecture de plage ou de plaid (selon la saison !), sans autre prétention que celle de faire passer à ses lectrices un moment agréable et léger.



Angela Morelli, L'amour est dans le foin

***Du même auteur***
L'homme idéal (en mieux)

- page 1 de 40