Même quand je ne suis pas super présente ici, je passe somme toute un temps considérable sur le web, sur vos blogs notamment.
Discrètement ou non vos articles me donnent des idées de lecture, des envies de shopping, des sorties ciné à programmer, matière à réfléchir souvent... J'ai décidé d'en faire mes "Rebond"

Il y a quelque temps je suis tombée sur cet article de Mrs Clooney (que je vous invite à lire d'ailleurs elle a une plume délicieuse et un regard tout particulier sur la vie).
L'histoire de ce couple, déchiré sur son canapé à cause du site de rencontre Parship m'a vraiment touché et donné à réfléchir.

On les voit fleurir sur le net, Parship dans l'exemple comme tant d'autres, et je vois leur intérêt. Sincèrement. Je connais au moins un couple qui s'est rencontré et qui fonctionne grâce à un tel site, une connaissance aussi qui par leur biais à gagner en confiance dans ses relations avec l'autre sexe.
Je cerne leur nécessité dans ce monde moderne où tout va trop vite, où l'on s'isole les uns des autres et où la drague ouverte n'est pas aisée pour tout le monde (et d'ailleurs certains devraient même s'en abstenir !).
Bref je ne remets pas en cause leur existence loin de là.

Ce que je trouve terrible et qui ressort dans cet article, c'est qu'ils ont amené autre chose dans leur bagage : la tromperie préméditée.
Que ce soit dans le cadre d'un mariage ou pas, ces sites de rencontres ôtent toute possibilité d'accidentalité. C'est une démarche qui ne peut être que volontaire et qui ne laisse aucune place au doute.
Cette notion de préméditation est violente et indiscutable dans ce genre de cas et je la trouve vraiment cruelle quel que ce soit l'état du couple en cause.
Certes la trahison en elle-même est blessante pour celui qui en souffre ça ne change rien à ça, je me dis juste qu'elle n'en est que plus aigüe pour le coup.

Sûrement un peu trop d'empathie une fois de plus, je me suis mise à la place de cette femme qui a sans doute bien des torts elle aussi face à son mari sûrement négligé et malheureux, et c'est là que j'ai ouvert les yeux sur cette préméditation si douloureuse à accepter, peut-être même plus que l'acte en lui même au final...

C'était la pensée ultra enthousiaste et positive du jour, ne me remerciez surtout pas !