Perdre une Plume

Accueil | Avis de lectures | Challenges | Contact

mardi 15 février 2011

Twilight : Fascination


J'ai finalement cédée, intriguée.
Il faut dire que lors de la sortie, j'étais restée totalement indifférente ; la couverture m'ayant laissé de marbre je n'avais même pas poussé la curiosité à lire le quatrième de couv'.

Puis le succès, le clan des fans et celui des détracteurs, puis le film et la vague de groupie...
Je crois que sur Twilight, j'ai tout entendu et surtout des avis très tranchés, bons ou mauvais.

Alors puisqu'il ne sert à rien de mourir bête et que la meilleure opinion reste encore la mienne j'ai décidé de me lancer dans cette lecture pour comprendre objectivement le "phénomène".

Alors voilà, je vous embarque pour 4 billets (1 par tome).
Si vous avez déjà trop lu, gavé sur le sujet ne vous forcez pas et passez votre chemin. À l'inverse, si vous êtes sûrs de les lire un jour ou qu'ils sont dans votre PAL faites de même (spoiler inside).
À tous les autres, les convaincus, les déçus et les indécis, mais aussi ceux certains de ne jamais les lire voici ma version des faits :)

Lire la suite...

mercredi 13 janvier 2010

Becoming Jane

J'avance à petit pas pour mon challenge Jane Austen, et après la lecture d'une grande partie de ses romans l'année dernière (et aussi quelques films adaptés de ces oeuvres), je me lance cette année dans la découverte de créations autour du monde de Jane Austen (entendez par là extrapolations depuis un roman, biographie, oeuvre modernisée...)

Je commence donc cette année avec Becoming Jane de Julian Harrold (2008) avec Anne Hathaway pour le rôle de Jane.

Première surprise ce film n'est pas une biographie sur la jeunesse de Jane Austen ! Sans pour autant voir lu de bio sérieuse, je me suis suffisamment intéressée à la vie de l'auteure pour sursauter à de nombreuses reprises durant le film.

En cherchant un peu, le parti pris du réalisateur est que la romance difficile de Jane Austen a été l'inspiration et la source de création de ses romans. Au final nous en savons assez peu sur ce que fut dans les détails cette fameuse romance tenue secrète, et le raccourci est assez facile à mon sens.

D'autant plus quand celui-ci, sans trop chercher à se fatiguer, utilise le schéma d'Orgueil et Préjugés pour le déroulement de la relation entre Jane et Tom. Pourquoi se casser la tête à imaginer et mettre en scène alors que l'auteure elle même nous a fourni toute la matière ? Ridicule.

Au delà de çà, sans vouloir jouer la puriste, je trouve çà rabaissant pour Austen. On réduit complètement son talent d'imagination, de mise en scène, ses traits d'esprits et son humour, bref toute la créativité pour laquelle celle-ci est appréciée à un bête copier-coller de sa propre expérience personnelle amoureuse. C'est plus que réducteur quand on a pris le peine de lire un peu plus qu'Orgueil et Préjugés, peine que semble s'être épargné Julian Harrold.

Pour le reste, il faut reconnaître que Anne Hathaway remplit parfaitement le rôle, on la découvre même sous un nouveau jour. Que le cadre est réussi, quoique moins impressionnant de beauté que celui de Jeffrey Wright. 

Après ce premier film, je doute que les "détournements" et autres libertés prises  concernant Jane Austen et son oeuvre puissent me séduire attachée que je suis à l'originale. Je laisserai cependant leur chance aux prochains candidats !



mercredi 22 juillet 2009

Alice au pays des merveilles

J'ai toujours eu une grande fascination pour ce conte de Lewis Caroll. Un côté à la fois loufoque et onirique qu'on ne retrouve véritablement dans aucun autre conte classique.
J'ai donc grand hâte de voir ce qu'en fera Tim Burton début 2010, et pour ce que j'en ai vu pour le moment çà devrait être à la hauteur :)

Le tout devrait associer prise réelle et animation, dans un scénario entremêlant les deux contes de Caroll (Alice au payx des merveilles & De l'autre côté du miroir) lors d'un retour d'Alice au pays des merveilles, dix ans après son premier passage.
Quelques photos pour se faire une idée !





Titi, on ira voir çà ensemble ? xD


Et pour rester dans le monde d'Alice, je vous invite à aller voir la série de photos de Annie Leibovitzb faites en collaboration avec de grands créateurs pour le magazine Vogue. Enjoy !

mardi 24 mars 2009

Adaptation Raison et Sentiments : Ang Lee Vs BBC (2007)

Voilà, j'ai enfin vu les deux versions qui sont toutes deux assez fidèles à l'oeuvre de Jane Austen et que je vous recommande vivement si vous hésitez encore à découvrir sa littérature, çà ne pourra que vous mettre l'eau à la bouche.
Cette petite comparaison entre les deux versions n'apporte pas de jugement de valeur. Le film de Lee date (déjà) de 1996 et se compare difficilement avec la mini-série plus récente de la BBC.
Tout d'abord, sachez que la version BBC en 3 épisodes est plus complète au niveau de l'intrigue et pas seulement pour une question de durée (le film pèse ses 2h15 tout de même). Ang Lee use parfois de raccourci et fait même sauter quelques scènes (je pense notamment à la scène d'explications entre Elinor et Willoughby, ou au personnage secondaire de la soeur de Lucy Still qui disparait complètement).

Les personnages et le choix des acteurs :
Les acteurs sont juste délicieux quelque soit la version, quelques coups de coeur de mon côté : )

Pour le film de Ang Lee :

Mr Palmer interprété par Hugh Laurie et çà lui va tellement bien !



Le capitaine Brandon interprété par Alan Rickman (et çà fait du bien de le retrouver là)




Version BBC :

Miss Marianne interprétée par Charity Wakefield, elle est toute en fraîcheur : je ne l'imaginais pas autrement !



Fanny interprétée par Claire Skinner et qui incarne formidablement la peste de tante



Du côté des déceptions, un Edward Ferrars (Dan Stevens) un peu terne côté BBC quand on a vu la justesse de Hugh Grant chez Lee :


Et inversement un Willoughby (Dominic Cooper) pas très "sexe" dans la version BBC (à gauche) comparé à celui de Lee (Greg Wise) (à droite) :



Costumes et décors :

De nombreuses différences aussi au niveau des décors et des costumes, qui forcément sont plus au goût du jour et avec une lumière mieux traitée dans la version BBC bien plus récente, mais le côté désuet et plus vieilli de Lee a aussi son charme.
Quelques dernières images pour vous donner envie : (à gauche le film, à droite la mini-série BBC)

Les soeurs Dashwood (je trouve Kate Winslet particulièrement enlaidie et assez mal habillée dans le film d'ailleurs)



Avec leur mère :


La demeure familiale Dashwood : (Lee puis BBC)


Et pour finir quelques extraits de Hugh Laurie as Mr. Palmer dans le film de Ang Lee :)

mardi 29 juillet 2008

Un jour de pluie ?

La sortie jour de pluie de cet été sera très certainement Wall-e au ciné comme les fans de Pixar et grands enfants que nous sommes.
En attendant la sortie prévue le 30 juillet, un avant-goût avec le court métrage qui précède le film : Presto qui m'a fait beaucoup rire. Ce lapin est presque aussi machiavélique que mon chien !

mercredi 19 mars 2008

M pour Mathilda

Parce qu'il est grand et fragile quand elle est petite et forte
Un verre de lait pour une cigarette dans la cage d'escalier

Parce qu'il fuit les autres quand elle frappe à sa porte
Une plante pour un océan de béton

Parce qu'il est John Wayne quand elle est Madonna
Une question pour un "OK"

Parce qu'il est timide quand elle est effrontée
Une paire de lunettes noires pour un béret

Parce qu'il va devoir mourir pour qu'elle survive
Un sacrifice pour une vengeance

samedi 17 novembre 2007

Allez une dernière avant d'aller se coucher...

Pour ceux qui ont vu Je vais bien ne t'en fais pas çà a une autre dimension.




Et je ne résiste pas à l'envie de çà :





Si ce n'est pas déjà fait, vous avez une mission pour ce week-end froid et emmerdant qui s'annonce : vous procurer In the mood for love et le (re)regarder au chaud sous la couette. D'ailleurs je vais faire çà aussi demain tiens...

vendredi 15 juin 2007

Scaphandre et papillon...


L'impression d'être en soi, tellement soi,
mais terriblement coupé des autres,
de rire dedans et de ne pas parvenir à pleurer dehors,
de tout haïr et de vouloir partir,
et puis finalement, espérer que par un petit miracle,
on va retrouver l'humain en soi et lutter, donner pour continuer à vivre un peu.

>/p>