La pause qui s'impose, à la campagne humide et froide et qui, a priori, sera tout sauf reposante (nain oblige !)
Je m'en vais donc gaiement avaler en solo 530km de bitume pour gagner les contrées nordiques (ce qui est tout relatif à mon propre sud j'en conviens) pour m'aérer un peu la tête et la remplir un peu de jolis souvenirs espérons-le !

Je vous abandonne donc une petite semaine sans ordonnance ou mot d'excuse de ma maman, désolée !