Par hasard, Judith rencontre Hànnes dans un supermarché. Quelques jours plus tard, il entre dans sa boutique de luminaires. Hànnes est architecte, il est craquant, le gendre dont rêve toute belle-mère. Les amies de Judith tombent sous le charme.
Mais pourquoi Judith n’arrive pas à se laisser aller et à profiter de cette occasion ?

J'avais beaucoup apprécié mes deux précédentes lectures de Glattauer, j'ai donc replongé assez confiante.

Et au final ce n'est pas le coup de cœur attendu malheureusement... Ce n'est pas mauvais à proprement parler, il y a même un revirement assez surprenant et bien pensé mais l'ensemble est d'une lenteur extrême ! J'étais déjà à bout de souffle quand cette "surprise" arrive et si elle m'a permis de tenir jusqu'au bout elle ne m'a pas pour autant réconcilier avec l'ensemble du roman.

Et c'est dommage, vraiment. Parce qu'au final ce roman aborde un thème amoureux intéressant et une fois le livre refermé on se rend compte que le processus est bien décrit. Il manque de la vie dans ce roman, quelque chose de moteur ! L'héroïne est peu attachante, un peu fade et ne provoque que peu d'empathie... Le rythme est plat.
Je ne vois pas comment dire ça autrement : ce roman est mou.

Alors certains feront sûrement avec, surtout que la plume de Glattauer est encore une fois pour le reste impeccable, mais moi j'ai eu du mal et des regrets parce que la trame est bonne !



Daniel Glattauer, À toi pour l'éternité

**Du même auteur**
Quand souffle le vent du Nord
La septième vague