Une belle journée pour voler Leah aime piloter plus que tout au monde. Quand elle est aux commandes d'un avion, elle oublie tout: le lycée, les problèmes avec sa mère et leur manque d'argent, les histoires avec les garçons... Grâce à son job à l'aérodrome, elle a décroché sa licence de pilote d'entreprise et envisage l'été à venir sereinement. Mais c'était sans compter l'arrivée d'Alec et Grayson, les fils jumeaux du propriétaire. Lorsque Grayson découvre le secret le plus terrible de Leah et se met à lui faire du chantage pour obtenir d'elle ce qu'il veut, la jeune fille doit faire face à un terrible dilemme : lui obéir et sortir avec Alec ou voir son secret révélé et renoncer à son rêve de devenir pilote de ligne... Un été sous tension sur le tarmac !

je me suis vraiment laissée porter par le hasard pour cette lecture, quelque chose dans la couverture m'a attirée et je l'ai commencé sans même avoir lu le quatrième de couv'.

Et je dois dire que j'ai eu la main heureuse.
Bien qu'on reste dans du YA contemporain on est face à un roman qui offre quelque chose différent et ça fait du bien !

Rien qu'au niveau du background on a deux points forts : le petit monde des pilotes d'aérodrome (épandages et bannières publicitaires pour la grosse partie de l'activité) et un contexte social peu reluisant.
Notre jeune héroïne est une passionnée, on la suit dans son apprentissage de pilote puis dans l'exercice de cette véritable vocation. Leah est un vrai personnage, épais, avec une histoire et un rêve auquel elle consacre toute son énergie.

Il y a certes une part de romance qui s'y mêle avec les deux frères, elle ajoute un peu de tension mais vient surtout enrichir la toile de fond et la narration plutôt que d'être prétexte à quelques scènes osées (d'ailleurs l'ensemble est très chaste, adapté au public ado).

Honnêtement ce roman est une bonne surprise. C'est équilibré, bien écrit, prenant et assez riche même si ça reste une lecture légère.



Jennifer Echols, Sans attendre