Les chasseurs de prime ont enfin retrouvé la trace de Carter, le bandit le plus recherché du pays. Prêt à tout pour sauver sa peau, ce dernier abandonne sa famille aux mains de ses poursuivants. Dix ans plus tard, son fils est à son tour devenu un hors-la-loi sans pitié. Rongé par les remords, Carter décide le sauver à tout prix du sort qui l'attend.

Une bédé western choisie pour le duo père/fils Hermann dont j'avais déjà entendu parler mais que je ne connaissais pas.

Et à vrai dire avec qui je n'ai pas du tout accroché... Le dessin ne m'a pas particulièrement séduite bien qu'il ait du style et soit maitrisé. Le cadre western américain avec ses grands espaces est le seul point positif que j'en retiens au final.
Là où le bât blesse considérablement c'est sur le scénario, c'est assez vide, vite expédié et sans finalité mise à part la violence qu'il met en scène. Même au niveau de l'ambiance ou de l'atmosphère c'est terne. Le personnage du père dont on ne connaît rien du passif (puisqu'on plonge directement dans un épisode violent lié à son passé sans trop savoir ce qu'il a commis au juste) aurait sûrement mérité d'être mieux introduit pour donner un peu d'épaisseur à l'intrigue.
On en ressort sur sa faim et avec le sentiment d'une lecture vaine et sans intérêt.

En résumé un dessin peu convaincant et un scénario inexistant : le bilan est plus que maigre !
C'est bien rare que je ne trouve pas mon compte avec une bédé, mais Sans pardon a réussi cet exploit. Je sais pourtant que Hermann a ses fans, j'ai sûrement fait mauvaise pioche avec ce titre...

Merci à Babelio et aux éditions Le Lombard pour cette lecture.



Hermann & Yves H, Sans pardon

tous les livres sur Babelio.com