Mi-humaine, mi-dragonne, Pia Giovanni a été choisie pour une mission ultra dangereuse : dérober un élément du trésor de Dragos Cuelebre, le dragon le plus redoutable au monde. Simple pion dans la guerre qui oppose le roi Faë à Dragos, Pia va bientôt subir la colère de la ténébreuse créature...

A la base, je me suis dit "Tiens de l'urban Fantasy romancée avec des dragons, sympa ! Ça va me changer !
Pauvre de moi !

Même la couverture ne m'a pas perturbée plus que ça, je ne m'y fie plus depuis longtemps (après tout regardez celles de la Confrérie de la Dague Noire, elles sont juste atroces !!), à tort pour une fois...

Parce qu'au final j'ai rarement lu quelque chose d'aussi mauvais, vraiment.
C'est cliché à souhait, la part fantasy n'est au final qu'un prétexte. Une fois de plus nous avons droit à une romance avec le bon gros macho (et milliardaire hein tant qu'à faire), la jeune donzelle pieds et poings liés ou en tout cas incapable de faire face à tant de virilité... Pfff
On ne nous épargne aucun cliché, aucune ficelle. L'intrigue est - peut-on simplement parler d'intrigue... - tour à tour : prévisible, insipide, mal construite, expédiée. Quel programme alléchant, hein ?

J'ai donc lu avec une certaine incrédulité. On peut donc écrire un truc pareil et se faire publier ? Sérieusement ?
Si vous ne vous êtes pas fait avoir, passez vite vite vite votre chemin !



Thea Harrison, La chronique des Anciens, Tome 1 : Le baiser du dragon