Fitz Chevalerie Loinvoyant, bâtard de la famille régnante des Six-Duchés et assassin royal à la retraite, coule des jours paisibles dans sa propriété de Flétrybois avec son épouse Molly et ceux de leurs enfants qui ne sont pas encore partis de la maison.
Mais, lors d'une fête de l'Hiver, trois inconnus se présentent en se disant ménestrels puis s'enfuient dans une tempête de neige, tandis que, la même nuit, une messagère envoyée à Fitz disparaît dans d'inquiétantes circonstances sans avoir eu le temps de lui remettre son message.
Fitz voit sa vie se défaire, ses enfants s'en aller, sa femme vieillir et sombrer dans la démence, se découvrant enceinte à plus de cinquante ans, alors que lui garde toute sa jeunesse et son ardeur grâce à l'Art. Et il se désole de n'avoir plus reçu de nouvelles du Fou depuis quinze ans ...
Mais, pendant un voyage au Royaume des Montagnes où il se rend avec Kettricken, le roi Devoir et la reine Elliania, il retrouve la maison qu'occupait jadis son ami avec Jofron, fabricante de marionnettes. Cette dernière lui révèle que le Fou lui a écrit à plusieurs reprises, alors qu'il n'a jamais rien reçu.
Une question le taraude alors : et si c'était lui qui avait envoyé en ultime recours la messagère assassinée ?

Renouant avec les personnages de sa série L'Assassin royal (La Citadelle des Ombres) qui lui ont assuré une célébrité mondiale et que l'on considère comme son chef-d'œuvre, Robin Hobb ouvre ici un nouveau cycle pour notre plus grand bonheur.

J'avais savouré il y a quelques années maintenant les deux cycles de L'Assassin Royal. J'avais même poursuivi avec d'autres romans de Robin Hobb qui est une belle plume de la fantasy sans pour autant retrouver ce plaisir tout particulier de cette première lecture, c'était bien aussi mais différent !
Je ne pouvais donc que replonger quand est sorti ce roman qui ouvre un nouveau cycle au Six-Duchés.

Et ça commence assez doucement. Le temps de faire le point sur les années écoulées et la situation de Fitz.
Une certaine langueur s'est installée dans sa vie quotidienne et se ressent au niveau de l'écriture.
L'intrigue qui se met en place avec Molly est étrange et pendant de longs chapitres on ne sait qu'en penser. J'avoue que même arrivée en fin de tome je ne suis toujours pas sûre de ce vers quoi Hobb nous emmène même si j'en ai une petite idée.

Reste que ce quatrième de couv' qui fait bien envie n'engendre finalement que promesse non-tenue pour ce qui concerne le Fou. Il est certes évoqué et on pressent qu'il va d'une manière ou d'une autre intéragir plus directement sur l'intrigue mais dans ce tome pas grand chose ! Le personnage reste voilé dans les brumes et le retour tant espéré n'a pas lieu...
Au point que cette partie de l'intrigue devient secondaire (l'enquête sur la messagère disparue s'avère frustrante : elle passe au second plan, traîne et ne donne finalement pas grand chose). On se doute qu'elle tiendra une place plus importante dans le prochain tome, mais ce premier est plus centré sur Fitz, sa famille, sa routine, l'intrigue autour de Molly et un peu de politique des Six-Duchés.

Malgré tout ça reste un plaisir de retrouver l'univers et les personnages, les fans de la première heure sauront y trouver leur plaisir. Dommage que l'intrigue annoncée soit au final peu exploitée. Reste à espérer que le prochain tome sera plus satisfaisant sur ce point !



Robin Hobb, Le fou et l'assassin

***Du même auteur***
L'assassin Royal :
Cycle 1
Cycle 2
Le soldat Chaman : Tome 1 à 8
Le peuple des rennes