Depuis près de deux ans, Kiera a une relation amoureuse paisible avec Denny, petit ami attentionné, tendre et dévouée. Une vie de couple parfaite s’annonce. Mais rien n’est jamais si simple en amour… Lorsque Denny obtient le job de ses rêves, Kiera le suit à l’autre bout du pays et poursuit ses études. Ils font alors une collocation avec Kellan, chanteur de rock et incorrigible tombeur. Kiera, serveuse dans ce même bar, est troublée par ses regards appuyés, au point que son gentil petit ami lui semble bien fade. Ce dernier, garçon studieux et courageux, ne manque pourtant pas de qualités. Quand Denny annonce qu’il doit partir deux mois pour son travail, c’est Kellan qui console Kiera. En ami… Une amitié qui aide la jeune femme à supporter la solitude. Mais en une nuit, tout va basculer et aucun des trois n’en sortira indemne. Entre amour, amitié et passion, 500 pages d’hésitations qui portent Kiera d’un homme à l’autre : ici la stabilité, là au danger.

J'avoue que ce roman ne m'attirait pas particulièrement à la base, quatrième de couv' peu alléchant et qui sent la romance niaise à plein nez : pas de quoi se réjouir ! Pourtant les avis enthousiastes de mes comparses ont fini par gagner ma curiosité et je me donc finalement lancée !

Et au final sans être un coup de cœur ou un incontournable c'est meilleur que ce à quoi je m'attendais.
Parce que le roman porte bien son nom et tourne justement autour de cette indécision permanente plus que sur des scènes de sexe clichés ou répétitives.
Alors bon, c'est à double tranchant parce que cette indécision de l'héroïne engendre aussi beaucoup de frustration et de soupirs exaspérés en mode "mais purée décide-toi [remplir ici par n'importe quel qualificatif grossier au féminin qui vous plait] !".

Ce qui sauve le roman c'est le personnage de Kellan, le seul a avoir finalement une vraie histoire et un peu d'épaisseur face à un Denny bien fade (et la plupart du temps absent) et une héroïne qu'on a souvent envie de gifler ! Sa spontanéité, sa colère et son attitude d'une manière générale tiennent le lecteur en haleine jusqu'aux dernières pages.

Alors bon, rien de bien extraordinaire, on reste dans le "je t'aime moi non plus" exacerbé, reste que ça fonctionne plutôt bien ! Stephens mêle jeu de séduction, amitié, tension et culpabilité avec le bon dosage. Suffisamment pour nous faire quelque peu oublier le manque de style et les répétitions lassantes de son intrigue.

Verdict : à lire s'il vous passe entre les mains, que vous avez envie d'une lecture romance pop-corn parce qu'on passe un bon moment sans plus.



S.C Stephens, Thoughtless, Tome 1 : Indécise