Avant de quitter ce monde, la mère de Travis lui a donné deux conseils : "Joue, et ne cesse jamais de te battre pour ce que tu désires." Favori des combats clandestins de toute la région, Travis a mis à profit une partie de l'adage. Mais entre cette violence et les histoires d'un soir, il ne reste aucune place pour l'amour... pas plus que pour la déception. Alors qu'il se croit invincible, la rencontre d'Abby va faire vaciller toutes ses certitudes... Il est grand temps de faire vraiment la connaissance de Travis Maddox...
Une histoire a toujours deux faces. Dans Beautiful Disaster, Abby a eu sa voix. Désormais, il est temps de la découvrir à travers les yeux de Travis.

J'aime assez les réécritures selon point de vue de personnage d'une manière générale et j'avais passé un assez bon moment avec Beautiful Disaster, je me suis donc lancée avec cette "version selon Travis" lors du dernier Masse Critique de Babelio.

Au final aucune surprise, c'est exactement la même histoire (avec de légers bonus sur l'enfance de Travis). Et pourtant j'aurai aimé lire cette version avant celle d'Abby, ce point de vue masculin m'a plus emballé, j'apprécie vraiment Travis au final bien plus qu'Abby.

On peut donc dire que l'aspect redite et sans surprise est quelque peu compensé par la touche Maddox. Une de mes critiques envers Beautiful Disaster concernait la manière d'aborder les choses d'Abby et son côté indécis et lassant ; pour le coup ici le problème ne se pose plus, Travis est bien plus franc, direct et décidé ce qui est plus qu'appréciable.

Pour moi ce roman est tout à fait compréhensible et abordable si on n'a pas lu la version originale, et j'ajouterai que si il ne fallait en lire qu'un ce serait plutôt celui-ci que le premier.
Pour les lecteurs ayant déjà lu Beautiful Disaster, cette version n'est pas indispensable et n'apporte pas grand chose de plus à l'intrigue. Elle est appréciable si on a pris plaisir à cette première lecture et que comme moi on a eu un petit coup de cœur pour le personnage de Travis qui se dévoile tout de même plus dans cette version (et qu'on apprécie que davantage encore ensuite !).

Merci à Babelio et aux éditions J'ai Lu pour cette lecture.



Jamie McGuire, Walking Disaster

***Du même auteur***
Beautiful Disaster