Oseriez-vous franchir la ligne rouge ?

Peut-être que si Lilah en était restée là, les choses se seraient passées différemment pour elle, pour Carter et pour Julie. Peut-être que Lilah aurait vécu avec Carter l'histoire d'amour dont elle avait toujours rêvé. Peut-être que Julie aurait surmonté sa passion passagère pour Carter en se livrant corps et âme à la danse, au chant et au théâtre...
Il y a beaucoup de « peut-être » dans cette histoire, beaucoup de tournants aussi. Si Lilah, Carter ou Julie avaient emprunté un autre chemin, leurs vies n'auraient pas été bouleversées à ce point. Mais l'attention exclusive de Carter ne suffisait plus à Lilah, il fallait aussi qu'elle élimine toute menace potentielle.

Parce qu'un feu vorace brûlait en elle.
Le feu de la jalousie consumant tout sur son passage...

Quand la romance devient THRILLER.

Comme pour tout il faut bien une première fois, et bien c'est la première fois que je m'ennuie et que je ne trouve pas d'intérêt à un roman de la collection R. Pour la couverture déjà en soit : je les trouve toujours très belle et cohérente habituellement, là j'avoue que je ne saisis pas le pourquoi de celle-ci qui laisse clairement penser à de la romance érotique alors qu'on en est loin...

Pour la romance ensuite, qui commence doucement, gentiment  et puis on saute allégrement dans le temps, au moment où déjà tout s'est dégradé sans qu'on ait vraiment le temps d'intégrer ou de comprendre le pourquoi. Un peu précipité à mon goût.
Puis arrive Julie, qui change la donne et apporte un revirement intéressant mais qui ne pas semblé particulièrement bien exploité. Il y avait là l'occasion de jouer sur le mensonge, le double-jeu etc et au final tout ça reste bien fade...

Si bien qu'à force d'attentes déçues et d'occasions ratées l'ennui guette et que je me suis un peu désintéressée de ce qui pourrait bien advenir.
A mon sens l'aspect thriller annoncé en quatrième de couverture est totalement absent. On a bien quelques tentatives de l'auteur pour créer un peu de suspens et un sentiment de danger / tension mais là encore ça tombe à plat, ça manque de liant et l'ensemble ressort plus comme de mauvaises blagues ou bizutages ados que comme de véritables menaces.

Quant à Lilah qu'on cerne bien vite, j'ai trouvé son personnage caricaturé et son action plus que prévisible. La fin est attendue avec un sentiment de déjà vu tenace.
Face à elle Carter est incohérent et manque de courage, un jeune homme bien ordinaire en fin de compte.

En résumé je ressors déçue de cette lecture. Pour moi le roman reste superficiel malgré un bon sujet, il aurait mérité une forme plus travaillée, des personnages plus épais et des rebondissements un peu moins prévisibles. Je suis passée à côté !

Merci toutefois aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Sean Olin, Liaison dangereuse, tome 1 : Jalousie