Hayden est un tatoueur et il tient son salon avec trois amis. Juste en face, il y a la brocante-café de sa tante et il y a surtout la jolie Tenley, une farouche jeune femme qui plaît terriblement à Hayden. Mais elle semble timide et se cache un peu de lui, sans doute parce que son passé terrifiant est encore très présent pour elle et que Hayden peut réveiller bien des souffrances. Lui-même a beaucoup de choses à gérer et malgré leur jeune âge (Tenley a à peine vingt-et-un ans et lui vingt-cinq), ils ont un passé de vieux briscards. Pourtant l’attirance va évidemment être la plus forte et se forger autour du tatouage et du piercing, sur le message que ce genre de pratiques fait passer.

Il faut parfois laisser sa chance à un roman dont le titre et la couverture laissent pourtant présager le pire ! Je viens de découvrir le quatrième de couverture en le cherchant pour vous (je l'ai lu en ebook) et ce n'est guère mieux, je l'ai donc remplacé ici par le résumé personnalisé fait sur Blue Moon (où je vous invite au passage à aller lire la critique de Callixta qui est très juste je trouve)

Tout ça pour dire que les éditeurs ne sont pas toujours au mieux de leur forme : on passe tout de même de "Clipped wings" en VO à "Bad Boy" en français... mais enfin mais pourquoi ? Et puis le résumé... Il passe complètement à côté du roman.

Parce que l'essentiel ce n'est clairement pas la romance, oui il y a bien évidemment une tension érotique et quelques scènes hot, mais ce n'est pas du tout ce qui fait ce roman.
Le cœur de celui-ci c'est l'histoire d'une rencontre, une très belle histoire d'amour entre deux être écorchés, abimés par la vie et qui s'expriment à travers leurs corps et l'art des modifications corporelles toutes les blessures qu'ils ne peuvent extraire et exposer autrement.

C'est aussi un roman sur les préjugés et la perception des autres. Au fur et à mesure qu'on avance dans le roman on perçoit le regard des autres sur Hayden, le grand tatoué qui est d'office catégorisé en homme pas fréquentable, en "Bad boy" à cause de son aspect physique ; vu et jugé dans l'instant.
Tout comme le sera Tenley dès que son histoire est connue, le regard des gens change, ce qui la pousse à partir loin et à reprendre sa vie à zéro.

Également un aperçu sur le monde du tatouage, ses artistes, leurs codes de conduite et leurs rigueurs, ce qu'ils apportent vraiment aux gens.
Pas si inconséquent pour une romance hein ?

Et finalement l'alchimie entre les deux personnages est juste palpable, sans se réparer l'un l'autre ils vont trouver une complétude à être ensemble même si ce n'est pas toujours facile de bâtir sur des ruines...

Clairement, ne vous laissez pas avoir par le mauvais marketing de ce livre, j'ai adoré vraiment. Hunting sans pourtant rien inventer d'extraordinaire a une plume juste, intense et sensible qui a le mérite de se démarquer des romances habituelles. Foncez !



Helena Hunting, Bad Boy