Carson Phillips est prêt à tout pour entrer dans la fac de ses rêves... et par la même occasion, laisser derrière lui une mère dépressive et une ville misérable. Même s'il faut, pour appuyer sa candidature, lancer seul un magasine littéraire.
Malheureusement pour lui, les étudiants ne semble guère capables d'écrire autre chose que des textos. Qu'à cela ne tienne, l'adolescent est aux aguets, et surtout il n'a plus rien à perdre. Après tout, qu'arriverait-il si le beau gosse du lycée apprenait que sa petite copine pom-pom girl couche avec le coach dans son dos ? Ou que la première de la classe n'hésite pas à envoyer des photos d'elle nue à n'importe qui sur Internet ? Pour parvenir à ses fins, Carson a une nouvelle stratégie toute trouvée : il se transforme en maître chanteur. Mais à force de jouer les corbeaux, ne risque-t-il pas de se brûler les ailes ?

Chris Colfer, c'est Kurt de Glee ! Incroyable hein ? Ce jeune homme sait chanter, danser, jouer, mais sait-il écrire ?

Hé bien la réponse est oui, clairement. Sans être hyper marquant, ce roman est réussi et on passe un bon moment tout en sachant bien qu'on n'en gardera pas un souvenir impérissable.

Sous forme de journal, un lycéen surdoué et un peu trop mature pour son âge rêve de grande école. Il est donc frustré par son lycée de province au niveau plus que moyen et désespéré par le niveau de ses comparses lycéens plus préoccupés par tout un tas d'autres sujets que leur avenir étudiant.
Pour arriver à ses fins il met donc en place un plan assez machiavélique.

Le ton est assez sarcastique, grinçant ou sous forme d'humour noir. Les réflexions du jeune Carson prêtent souvent à sourire.
Au delà de ça, une fois le plan mis en place on s'ennuie un peu et on guette la fin (qui au final nous laissera pantois !).

C'est donc un bilan mitigé, sans être particulièrement remarquable ça se laisse lire et on passe un bon moment même si on finit par se lasser un peu sur le dernier tiers.
Apparemment il y a une adaptation en film où l'auteur joue son personnage principal. Pas sûre que je me donnerai la peine de le voir à moins de tomber dessus par hasard.



Chris Colfer, Struck