Sa mission : appâter un serial killer. Son don : voler votre apparence. Rejetée par sa famille à cause de son don, Tessa est accueillie à bras ouverts par la Cellule des aptitudes extraordinaires, branche ultrasecrète du FBI qui recrute des jeunes doués de pouvoirs surnaturels. Après deux ans d'entraînement intense, elle maîtrise enfin le sien : la métamorphose. Mais les choses sérieuses commencent vraiment pour Tessa lorsqu'un tueur en série sème la terreur dans une paisible ville de l'Oregon. Pour confondre le meurtrier, elle va devoir prendre les traits de Madison, l'une des victimes, laissée pour morte. Dans le rôle de la brebis sans défense, Tessa attend que le loup vienne parachever son oeuvre macabre... Si elle déteste cette imposture au quotidien, incarner Madison offre aussi des compensations, celles d'une vie normale que Tessa n'a jamais connue. Au-delà des faux-semblants, des multiples suspects et du danger omniprésent, elle va découvrir l'amitié et une famille soudée. Mais comment se faire aimer pour soi quand on est dans la peau d'une autre ?

Un quatrième de couv' alléchant sur fond de thriller, que nous réserve encore la collection R avec ce roman ?

On plonge très facilement dans ce roman et dans l'univers de Tessa, les présentations se font au fur et à mesure de l'avancée dans l'intrigue, Winnacker ne perd pas de temps en introduction et s'attèle à embarquer son lecteur dans son intrigue de tome, laissant celle de fond se mettre en place parallèlement.
La saga s'annonce en format trilogie, centrée sur Tessa. Dans ce premier tome elle doit grâce à ses dons résoudre une enquête pour une succession de meurtres, voilà pour l'intrigue de tome.
Pour le fond Tessa est un personnage en construction : elle est encore en apprentissage de son don et en devenir au sein de la branche FBI, son don ne lui a pas permis de s'affirmer socialement et émotionnellement et elle se cherche vraiment de ce côté là.

Avec une écriture pourtant chirurgicale (ce qui est assez habituel du thriller en somme), Winnacker nous tient en haleine sur les deux fronts. L'intrigue de tome sous forme d'enquête et d'usurpation d'identité est prenante et bien menée. Son héroïne est attachante et suscite l'empathie du lecteur, on la sent encore fébrile mais véritablement en devenir ce qui renforce l'envie de poursuivre la saga arrivé en fin de tome.

L'aspect fantastique (les dons) est plus un outil qu'une fin en soi. C'est certes un atout pour notre héroïne et un facilitateur pour l'intrigue mais le fond est plus orienté thriller que fantastique, pour le moment tout du moins.

La touche YA concerne plus l'environnement de l'héroïne qui est encore jeune et en apprentissage, et celui de la jeune fille dont elle doit prendre l'identité qui la plonge dans son quotidien de lycéenne. Il y a également un soupçon de romance qui s'invite mais c'est cohérent et ajoute un peu de piquant !

Un premier tome convaincant et qui donne envie de poursuivre. Pour ma part j'espère en savoir plus sur cette cellule du FBI et que l'intrigue s'y attardera un peu plus et j'ai surtout envie de voir Tessa s'affirmer franchement et devenir une véritable héroïne. J'ai donc des attentes pour les prochains tome, à suivre !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Suzanne Winnacker, Imposteur, Tome 1