Shy a choisi ce job d'été pour mettre des sous de côté. Quelques mois à bord d'un luxueux navire de croisière vont lui permettre d'engranger les pourboires. Que demander de mieux ? Des bikinis à ne plus savoir où regarder, des buffets à volonté, et peut-être même une fille ou deux... Mais lorsque le tremblement de terre le plus destructeur jamais enregistré dévaste la Californie, le destin de Shy bascule. Et ce séisme n'est que le premier d'une longue série de désastres. Bientôt, ceux qui sont encore en vie devront se battre pour le rester...

Un roman catastrophe qui se lit d'une traite et sans temps mort !

Il va être difficile pour moi de nuancer mon avis car j'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman.
Le personnage de Shy est attachant, gentil garçon quoiqu'un peu timide et maladroit, on le suit avec plaisir.
Pour le reste c'est plus ambiguë ; le fond draine un historique de lutte des classes et de véritable abîme entre les couches sociales existantes, le paraître et la beauté ont une place de choix dans ce monde de luxe qu'est la croisière (on ne serait pas si loin de la réalité en fin de compte, si ?) et on comprend qu'une maladie / virus sévit chez les plus pauvres depuis quelques temps.

On se contenterait presque de cette vie à bord (bien qu’écœurante à souhait sur bien des points) jusqu'à cette fameuse catastrophe qui change tout et qui est admirablement bien écrite. Honnêtement je m'y suis vue, c'est d'un réalisme impeccable.

S'en suit la survie (et oui oui on le sait j'adore ça), qui ne tient finalement pas le haut du pavé même si là encore c'est bien écrit et bien mené, et qui mène aux révélations finales.

C'est donc un roman assez riche au niveau du nombre de sujets qu'il aborde et qui se lit sans reprendre son souffle. J'en garde principalement 3 points forts : la critique sociale, les scènes de catastrophes et la survie. Le dénouement et la finalité m'ont paru moins surprenante et notable.
De la Pena a une sacrée plume, il sait faire grincer des dents et plonger son lecteur dans une action réaliste. Le prochain tome s'annonce plus axé action et survie, j'ai hâte de replonger avec Shy.
A suivre assurément.

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Matt de la Pena, Les Vivants, tome 1