C'est dans les Cotswolds que vit Lottie Carlyle, trente ans, deux enfants. Divorcée, elle est restée en bons termes avec son ex-mari, et son célibat ne lui pèse pas. Elle s'épanouit dans son travail, aux Cottages de Hestacombe, charmante résidence de villégiature dirigée par Freddie. Un jour, celui-ci lui annonce qu'il a vendu son affaire à un certain Tyler Klein. Pourquoi cet Américain est-il venu s'enterrer au cœur de la campagne anglaise ? Pour changer de vie, paraît-il. Quoi qu'il en soit, cet homme est exactement ce qu'il faudrait à Lottie. Le bonheur aurait-il frappé à sa porte ? C'est compter sans Nat et Ruby, ses enfants, qui, au premier regard, ont détesté cet étranger.

Une lecture au hasard, peut-être hasardeuse ?

Et bien non. Certes ce n'est pas de "grande littérature" (vache ce que je déteste cette expression), on termine le livre toujours aussi bête qu'avant mais on passe un bon moment de détente, surtout au niveau des zygomatiques !
Parce que plus qu'une romance (ce n'en est d'ailleurs pas une selon moi), ce roman léger est vraiment très drôle, façon comédie romantique. Vous aurez un peu sous les yeux une Bridget Jones au masculin, aussi empoté, maladroit et plein de charme.

J'ai apprécié aussi la forte présence des enfants et leur influence sur l'intrigue, le cadre de la résidence de vacances anglaise en bord de lac, l'ambiance "petit village" et le personnage de Freddie, le papi-mentor sympa et perspicace ; sa relation avec l'héroïne est touchante.

Alors oui oui oui, c'est vite lu, vite digéré, ne vous apportera pas grand chose si on est honnête mais c'est tout de même bien écrit, on passe un bon moment, on rit et on trépigne et il y a tout de même une sensation de "good feeling" en toile de fond qui est loin d'être désagréable !

A lire pour une pause détente, une week-end à la campagne, sur la plage un jour de soleil ou en lieu et place d'un millionième visionnage d'une simple mais efficace comédie avec Meg Ryan ou Julia Roberts :p



Jill Mansell, Homme parfait, bonheur imparfait