Depuis qu'une guerre nucléaire a ravagé la planète, l'humanité s'est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd'hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro... ou de mourir dès leur arrivée. Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d'elle, cette fille qu'il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et sœurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manœuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre. Face à un monde hostile où chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n'ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l'humanité.

On plonge dans ce roman de plein fouet, tout comme les 100 à leur arrivée sur Terre : désorienté.

Et puis on apprend à connaître peu à peu chaque personnage, à travers les évènements en cours ou leurs souvenirs, le lève se voile et la situation se révèle bien pire que ce que l'on croyait...

En toute honnêteté j'étais un peu sceptique en début de lecture, j'avais lu peu avant le second tome de Mission Nouvelle Terre et j'avais un peu peur de retomber dans une trame identique.
Au final je me suis laissée prendre au jeu et plus j'avançais dans ma lecture plus je me suis mise à dévorer ce premier tome. La tension est croissante, le rythme s'accélère, on saute d'un personnage à un autre à la fois frustré de quitter celui en cours mais tout de même curieux de voir ce qu'il se passe pour le suivant etc... Bref j'ai eu bien du mal à couper ma lecture et à lâcher le roman quand c'était nécessaire.

Le côté dystopique est peu développé dans ce premier tome, on en sait finalement peu sur ce qui a amené l'humanité là où elle en est (enfin dans les grandes lignes oui mais c'est tout), l'aspect SF également (certes on a un vaisseau spatial et une vie à bord mais pas de colonisation, pas de rencontre du troisième type ou autre) et ce sont plus les aspects thriller (pour l'intrigue) et survie qui prennent le dessus. Et ce n'est un secret pour personne j'adOre les récits de survie, mon petit côté Robison Crusoé sûrement !

Morgan nous entraîne donc à la suite de ses personnages avec efficacité, on se prend d'empathie pour certains, on cerne moins bien d'autres et même si les repères se mettent en place peu à peu on sent qu'elle aime nous laisser dans le flou et joue avec son lecteur (une petite ambiance thriller vous dites ?).
Les dernières lignes ont fini de me convaincre de ce petit côté sadique chez l'auteur !! (vous comprendrez à le lecture). J'ai hâte, hâte hâte d'avoir le tome suivant entre les mains !

Il y a également une série tv adaptée de cette saga, je n'ai pas commencé à la regarder mais si il y a des avis je suis preneuse ;)

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Kass Morgan, LES 100, Tome 1