1953. Le soir du couronnement de la reine Elizabeth II, la communauté britannique de Hong Kong se réunit. Pendant que tout le monde s'efforce de suivre la cérémonie sur une radio défectueuse, la jeune Joy tombe follement amoureuse.
En 1980, sa fille Kate se rebelle et fuit l'Irlande avec Sabine, son enfant illégitime.
Quinze ans plus tard, Kate envoie Sabine en vacances en Irlande chez ses grands-parents, Edward et Joy, qu'elle connaît à peine.
Lorsque Sabine, sa mère et sa grand-mère se retrouvent, un secret de famille profondément enfoui ressurgit...

J'ai replongé avec Moyes malgré ma petite déception avec Arcadia Hôtel, j'ai un faible pour sa plume !

Et finalement j'ai bien fait, parce que ce Sous la pluie m'a rappelé La baie des baleines avec lequel j'avais passé un bon moment.
Comme dans ce dernier on retrouve de vraies ambiances liées aux lieux, Hong-Kong et l'Irlande cette fois à travers les deux récits qui s'entrecroisent (aller retour entre passé et présent comme Moyes sait si bien le faire).

Une nouvelle fois c'est un roman riche qui s'attache à l'humain, les personnages sont attachants et réalistes, on les apprécie surtout pour leurs failles que ce soit la grand-mère un peu rustre et froide, la mère à côté de la plaque sentimentalement ou la jeune fille en crise...
On s'approche de Joy principalement par les chapitres au passé, son indépendance, sa rencontre avec Edward et on cherche cette jeune fille dans le personnage froid qu'elle est devenue au présent, jusqu'aux dernières pages où finalement les deux images se superposent.
On voit naître une relation, jusque là inexistante et pleine d'incompréhension, entre la grand-mère, la mère et la fille et c'est touchant. Parce que leurs liens familiaux ont beau être fait de regrets, rancunes et malentendus quand l'amour est sous-jacent derrière la pudeur rien n'est insurmontable.
Moyes aime les personnages en reconstruction, ceux à qui on donne une seconde chance et c'est encore le cas dans ce roman.

Au final c'est une lecture assez apaisante, aucunement niaise ou idéaliste, il faut se laisser porter tout simplement. Et puis une petite escapade à cheval en Irlande, ça ne se refuse pas si ?



Jojo Moyes, Sous la pluie

***Du même auteur***
Avant toi
La baie des baleines
Arcadia Hôtel