Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d'un mari. Or la tâche s'annonce ardue pour les quatre demoiselles : la timide Evangeline est affligée d'un bégaiement. Les soeurs Bowman sont américaines et peinent à s'intégrer dans la haute société londonienne. Quant à Annabelle, l'inexistence de sa dot constitue un lourd handicap. Pourtant, il lui faut dénicher un riche époux, membre de l'aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n'a aucune chance. Dire qu'il a eu le culot de lui prédire qu'elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu'attendre d'un fils de boucher ? Non, même s'il s'est enrichi à millions dans l'industrie, il n'est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu'il lui a volé jadis...

J'avais entendu beaucoup de bien de cette saga romance historique et j'ai mis du temps pour me lancer. J'ai profité de mon excès de temps et d'inactivité de ces derniers mois pour m'y mettre et je dois dire que ce premier tome remplit bien sa mission : détente et légèreté au programme !

Il est vrai que je suis plutôt bon public sur cette lecture, j'ai un faible pour l'époque victorienne et si le contexte historique est respecté je suis déjà gagnée à la cause de fait !
J'ai retrouvé ici le même plaisir qu'avec Indécente de Emma Wildes que j'avais lu il y a quelques mois : contexte historique austinien un poil plus osé, jeux de salon et de la hiérarchie sociale, importance de la réputation, jeunes femmes qui "débutent"... etc.

Sauf qu'ici nous n'avons pas à faire à des femmes établies mais à de jeunes demoiselles qui "font tapisserie" dans les soirées et décident d'unir leur force pour se trouver des maris.
Annabelle étant la plus âgée, elle sera le premier objectif de cette mission et au centre de ce tome (on se doute bien que chaque tome sera consacré à l'une d'entre elle par la suite).

Le tout est donc léger, la complicité entre les jeunes femmes apporte une touche d'humour indéniable, elles sont très attachantes.
Pour le reste l'intrigue de la romance est assez convenue, pas de grande surprise ou suspens au rendez-vous mais c'est bien mené et on trépigne tout de même de nombreuses fois ce qui rend le roman assez addictif et à ranger dans la catégorie des "qu'on a du mal à lâcher avant la fin".

Ajoutons que le duo Hunt / Annabelle est lui aussi très attachant, leurs échanges sont assez savoureux et on prend plaisir à les voir se chamailler.

En résumé j'ai passé un très bon moment avec ce roman et j'ai prolongé le plaisir avec les tomes suivants. Pour autant je reconnais que je suis vraiment dans la cible pour ce genre de roman historique au vu de mon affection pour l'époque victorienne. Sans cette valeur ajoutée par le contexte je n'en retirerai pas le même plaisir c'est évident !
Il faut donc selon moi être sensible à cette ère victorienne et aux jeux de salon pour vraiment savourer le roman, sans cela peu d'intérêt !



Lisa Kleypas, La ronde des saisons, Tome 1 : Secrets d'une nuit d'été