Une histoire d’amour bouleversante et poignante, sur le goût de vivre, l’amour sans limite et le handicap. Un récit touchant et drôle à la fois, qui ne laissera personne indemne.

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

J'ai eu peur longtemps de ce roman, reconnaissez que ce quatrième de couv' en ferait s'enfuir plus d'un !
J'ai frémi d'être face à un roman dégoulinant et larmoyant, me suis même dit qu'après Intouchables je ne pourrais pas trouver autre chose à la hauteur sur cette thématique...
Je ne regrette pas un instant d'avoir dépassé ces a priori et de m'être lancée, ça a parfois du bon de se tromper !

Parce qu'au final je me suis vraiment fait surprendre par ce roman, il a quelque chose inattendu et une vraie beauté.
Le personnage de Lou déjà est particulièrement touchant et réaliste. Une jeune femme un peu comme tout le monde en somme, avec ses difficultés et ses peurs, et qu'on aborde sans tomber dans le misérabilisme.
Will ensuite qu'on met du temps à cerner et qu'on ne distingue qu'à travers les yeux de Lou. Que tour à tour on plaint, on déteste, on adore...

Certes il y a un parallèle assez évident avec Intouchables, j'y ai même pensé à plusieurs reprises mais pas dans un schéma de comparaison, plutôt en me disant "Tiens il va être temps de le revoir".
Pour autant on a bien ici deux personnages totalement différents, avec des histoires personnelles différentes et qui nouent une relation qui leur est propre.

Ce que j'ai aimé aussi tout particulièrement c'est que le roman joue sur une palette émotive vraiment large. Sans être guimauve ou apitoyant il est souvent cruel, injuste mais aussi drôle et émouvant.
Ajoutons la fin (sur laquelle je ne vous dirai rien cela va de soi !) qui est elle aussi inattendue et finalement très cohérente, je ne peux que saluer l'auteur pour son courage à maintenir ainsi le cap de son intrigue sans tomber dans la facilité.

Une seule petite ombre au tableau (il en fallait bien une !), selon moi les passages qui mettent en scène Lou dans sa famille manquent souvent de rythme et créent quelques lenteurs pas toujours nécessaires.

En résumé Avant toi est un roman riche qui m'a prise au dépourvue et qui est bien loin de la mièvrerie supposée par son résumé.
Tentez-le, vraiment ! Pour ma part j'ai bien envie de mieux découvrir cet auteur et je pense que je ne tarderai pas à me replonger dans l'un de ses autres romans.



Jojo Moyes, Avant toi