Xavier le savait : c'était une très mauvaise idée d'aller chez le coiffeur une veille de rentrée au lycée. Résultat : le voici avec une tête de premier de la classe. Et impossible d'y échapper : demain, c'est avec cette tête-là qu'il devra faire ses premiers pas au lycée... Dans sa nouvelle classe, Xavier, se trouve ridicule, trop petit et inintéressant. Martin, son meilleur ami, est parti étudier en lycée professionnel et il ne connaît personne. C'est la panique ! Et si Xavier changeait de lycée pour retrouver son copain ? Oui, mais voilà, dans son cours de cinéma, il y a la jolie Aurélie... Il ose à peine lui parler, mais qui sait... Avec beaucoup de dérision, Xavier confie à son journal ses doutes et ses problèmes, ses joies et ses questions existentielles.

J'ai attaqué ce roman jeunesse un peu au hasard et sans savoir qu'il s'agissait en fait d'une suite. Je dois dire que ça n'a pas gêné ma lecture au final même si du fait que j'ai bien accroché j'ai ensuite regretté de ne pas avoir lu le récit précédent (il faut que je me le procure d'ailleurs !). On peut donc le lire sans avoir lu le précédent mais d'après si ça peut vous éviter d'avoir les mêmes regrets que moi c'est toujours ça de pris :)

Comme dit plus haut j'ai très vite accroché avec ce roman et son jeune héros. C'est léger, c'est drôle et réaliste à la fois. Malgré ce côté futile des préoccupations adolescentes on ne s'ennuie pas une seconde.
Xavier s'interroge, avec humour souvent, sur son avenir, sa famille, les filles... A travers une écriture réaliste et agréable Witek sait susciter une grande empathie envers son jeune héros (après tout qui n'a jamais été adolescent ?) et même si le roman est plus adressé aux jeunes lecteurs, l'adulte y trouvera lui aussi son compte, en tout cas moi j'y ai trouvé le mien !

L'ensemble est fluide et se lit très vite, une petite pause bienvenue et légère qui m'a donné envie de découvrir ce premier récit (celui (presque intégral) d'un premier baiser) et de noter Jo Witek dans un coin de ma tête pour mes futures lectures.



Jo Witek, Récit intégral (ou presque) d'une coupe de cheveux ratée