Après la 1ère vague, seules restaient les ténèbres.
Après la 2ème vague, les chanceux ont pu s'enfuir.
Après la 3ème vague, les malchanceux ont survécu.
Après la 4ème vague, une seule règle s'applique : ne faire confiance à personne.
Désormais, à l'aube de la 5ème vague, et sur une portion dévastée et esseulée d'autoroute, Cassie tente de Leur échapper.
D'échapper à ces êtres qui ressemblent aux humains et qui parcourent le pays, tuant chaque personne qui se met en travers de Leur route. Eux, qui ont dispersé les derniers survivants sur la planète Terre.
Rester seule est synonyme de rester en vie pour Cassie. Enfin, c'est ce qu'elle croit jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Séduisant et mystérieux, Evan pourrait s'avérer être le seul espoir de Cassie pour sauver son frère - ou pour qu'elle puisse rester en vie.
Mais Cassie va devoir choisir.
Entre la confiance et le désespoir.
Entre la résistance et la capitulation.
Entre la vie et la mort.
Entre abandonner et se relever.

Encore une très belle découverte avec ce roman, décidément la Collection R sait dénicher les perles rares en YA, La 5ème vague n'échappe pas à la règle !

C'est un monde assez oppressant que nous livre Yancey, plus que l'action (même si elle est présente aussi) c'est cette tension qui est véritablement moteur de l'intrigue.
On suit donc Cassie, en alternant entre le présent en mode survie et ses souvenirs qui nous aident à saisir son environnement et les évènements ayant conduit à la situation présente, et c'est assez terrible... L'aspect survie est vraiment très présent et bien mené, on comprend vite la dure réalité et le côté machiavélique du plan des envahisseurs. Les humains sont isolés efficacement et ne peuvent se faire confiance, oppressant disais-je ! Et c'est de plus en plus précis au cours de l'avancée.

Au fur et à mesure que l'on avance dans le roman, on en apprend plus sur la redoutée cinquième vague et la pression est croissante car on en sait également de plus en plus grâce aux souvenirs de Cassie.
En même temps on découvre aussi l'envahisseur (bien que pas assez à mon goût) et surgit une certaine ambivalence : peut-on tous les mettre dans le même panier ? Quelle est la responsabilité des humains face à cette invasion ? En un sens leurs réactions ne leur ont elles pas facilité la tâche ? etc...

Cette jeune héroïne n'est pas hors-norme, loin de là, mais elle est solide sûrement bien plus qu'elle ne le pense d'ailleurs. Sa rencontre avec Evan va changer beaucoup de choses et fait renaître un peu d'espoir, Cassie ose à nouveau avoir un but : sauver son frère.
Arrivé au bout on peine à reprendre son souffle entre action et révélations et pourtant on reste péniblement sur sa faim. J'ai donc été ravie de voir que Yancey prévoyait un autre tome, j'aurai eu du mal à refermer la porte sur cette histoire avec ce seul opus !

La 5ème vague est un roman dystopique / YA hors-norme qui vous tiendra en haleine jusqu'aux dernières pages. Il y a un certain machiavélisme qui se dévoile au fur et à mesure et qui fait froid dans le dos. C'est bien écrit, bien construit, surprenant et haletant : foncez !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Rick Yancey, La 5e Vague