Qui donc est Robyn ?
D'où viennent ses dons exceptionnels ?

Ce sont les questions que se pose Manon en croisant la route de cet être angélique aux étranges yeux émeraude.
Mais lorsque la réponse lui apparaît, à la suite d'un terrible accident de la route, elle apprend que leur histoire a véritablement commencé il y a plus de deux siècles...

Avec cette jolie couverture et ce résumé alléchant je m'attendais à une romance fantastique mêlant ange et réincarnation, finalement pas vraiment...

Le départ est assez sympa, on apprécie Manon et sa rencontre avec Robyn même si la demoiselle est un peu longue à la détente :p
On comprendra en fait au fil des pages que la demoiselle manque en réalité de caractère et de carrure, qu'elle a facilement tendance à s’apitoyer et c'est dommage.

L'intrigue se déroule en France autour de Noirmoutier et évoque avec réalisme le cadre naturel des côtes et plages de la région. Cadre plus que sympathique convenons-en !

Et puis assez vite on s'enlise, et pour ma part je me suis ennuyée... L'auteur nous plonge dans une sorte de train-train usant, qui fait peu avancer l'intrigue et dont je n'ai pas bien compris l'intérêt.
L'aspect "historique" de leur relation (le fait que le phénomène soit récurrent et touche plusieurs vies de Manon) tarde un peu à venir mais relance finalement l'intérêt déjà bien émoussé.

La stabilisation de leur relation n'offre aucune lutte si ce n'est celle d'un quotidien lassant. L'éclatement inévitable est donc peu surprenant.
Les derniers chapitres offrent toutefois un ultime rebondissement plaisant, il était temps !

En résumé je suis un peu passée à côté de ce roman fantastique je dois le dire... La "mythologie" des anges est peu approfondie et si j'ai aimé la partie historique qui évoque la première rencontre des deux personnages les récits du présent m'ont souvent fait soupirer et j'avais hâte d'en venir à bout.
Je n'ai pourtant pas de véritables reproches à faire à Marie Liondor, son roman n'a pas de défaut majeur, il n'a juste pas eu grand intérêt à mes yeux. J'ai peut-être trop lu de récits fantastiques sur le thème des anges (déchus ou non !) plus haletants pour que celui-ci ait un véritable impact.



Marie Liondor, Les Ailes Brisées