Tout Londres est en émoi : deux libertins notoires, le duc de Rothay et son ami lord Manderville se sont défiés dans un pari scandaleux, où chacun se prétend meilleur amant que l'autre. Qui pourra les départager ? Une mystérieuse dame se propose et leur donne rendez-vous. Stupeur ! Il s'agit de Caroline Wynn, une jeune veuve réputée froide et prude. Déçue par l'amour charnel, elle a décidé de tenter une dernière expérience avant de se détourner définitivement des hommes. Rothay a une semaine pour éveiller cette femme à la volupté. Et il fait si bien qu'au bout du temps imparti il n'est plus très sûr de vouloir la partager...

Une lecture hasardeuse qui s'est finalement révélée surprenante et agréable !

On sort quelque peu des romances habituelles et c'est plutôt positif : c'est assez soft déjà, pas vraiment pudique mais tout du moins réaliste et mesuré et la toile de fond est un vrai plaisir ! Parce que cette fois pas de milliardaire et de jeune femme effarouchée, Wildes nous propose un cadre londonien à la Jane Austen qui est plus que plaisant !

Loin de moi l'idée de comparer les deux auteurs soyons clairs, je dis juste que d'un point de vue contexte historique on s'y retrouve un peu et que les lecteurs austiniens ne seront pas dépaysés ! Jeux de salon, arrangement de mariage, réputations qui se font et se défont pour un rien, la hiérarchie sociale etc...

Pour ne rien gâcher l'ensemble est bien écrit et bien que l'intrigue soit assez convenue l'époque choisie accentue le côté osé et indécent du pari ce qui rend l'ensemble assez savoureux.

En bref ce n'est pas un incontournable, mais dans le cadre d'une lecture détente on trouve bien pire (et j'en sais quelque chose !). Indécente tire son épingle du jeu au milieu de tout cet érotisme ambiant sur les rayonnages en mettant en avant un contexte historique et un libertinage coquin mais bien dosé !



Emma Wildes, Indécente