Zoe est enfin libre. Elle a échappé à sa condition d’esclave au sein de la Communauté en se déconnectant du Lien qui contrôlait les moindres de ses pensées et émotions. Elle a surtout échappé aux griffes de la sinistre Chancelière qui voulait sa mort. Mais cette liberté est bien loin de rimer avec sérénité… Zoe et Adrien se cachent désormais à la Fondation, une académie préparant les jeunes glitchers à grossir les rangs de la Résistance.
Ensemble, Zoe et son équipe de combattants aux pouvoirs surhumains vont risquer leur vie pour tenter d’affranchir les membres de la Communauté du terrible contrôle mental exercé par la Chancellerie. Mais à chaque menace écartée, un nouvel obstacle se dresse. Et Adrien, tourmenté par ses visions du futur, a peu à peu tendance à s’éloigner de Zoe et à se réfugier dans le silence. Ce qui rend la défaite finale de plus en plus inéluctable.
Pire encore, alors que l’équipe de Zoe se bat contre des ennemis toujours plus nombreux, méfiance et trahisons lui font craindre que le plus grand danger se cache au cœur même de la Fondation…

J'attendais beaucoup de réponses avec ce tome, je dois dire que j'en ai retiré plus de frustration qu'autre chose !

Certes on avance au niveau de l'intrigue général et on a quelques éléments qui se dévoilent au fur et à mesure du tome mais Heather Anastasiu prend un malin plaisir à faire durer les choses et à frustrer son lecteur !
Rien qu'au niveau de l'allergie de Zoe qui la contraint à rester dans des zones protégées ou dans une combinaison étanche on a déjà là une bonne part ! Elle ne prend donc pas part à l'action pour une grande partie du tome et n'a pas tous les éléments d'information puisqu'elle est un peu à l'écart.
Ajoutons la rétention d'information que fait Adrien et son comportement étrange...

Puis les choses se dérident, Zoe prend peu à peu son pouvoir par les rênes et s'implique dans la résistance : l'intérêt grandit et les pages défilent de plus en plus vite jusqu'à la fin.

Et quelle fin ! Après deux-tiers de tome au rythme assez mou et comme dit plus haut une certaine frustration, les rebondissements s'enchaînent, l'action prend sa place et on a le droit à un final surprenant qui nous mène... au summum de la frustration :p C'est juste abominable et l'on attend plus qu'une seule chose : le tome suivant !

En résumé ce second volet démarre assez lentement, pour finalement prendre son envolée dans le dernier tiers.
Même si on avance dans la trame, que l'auteur nous offre quelques rebondissements et un final étonnant le milieu de tome n'est que frustration et une certaine langueur s'installe.
C'est donc un bilan positif, l'ensemble étant assez inégal le résultat reste toutefois réussi. Arrivé à la dernière page on reste sans souffle, pressé de connaître la suite des évènements.

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Heather Anastasiu, Glitch, Tome 2 : Résurrection

***Du même auteur***
Glitch : Tome 1