Jillian Conrad va mourir. Si elle ne succombe pas à la Belladone – ce poison qui la rend irrésistible et mortelle pour les suceurs de sang –, ce sont des vampires fous en quête d’ultime immortalité qui auront sa peau. Depuis qu’elle est devenue le dernier rempart entre eux et la fille du défunt roi Matthias, elle n’a plus nulle part où se cacher. Pas même dans les bras de Declan, son amant dhampire, qui, privé de toutes ses émotions à cause d’un puissant sérum, n’est plus que l’ombre de lui-même…

J'avais passé un bon moment avec le premier tome et j'avais hâte de connaître la suite des aventures de Jill et Declan je n'ai donc pas trop attendu avant de lire ce second (et dernier !) tome.

Il se passe pas mal de choses dans cet opus, une fois encore le rythme et assez soutenu sans que ça ne soit brouillon ou mal expédié.
Là où le bât blesse davantage c'est au niveau de la relation Jill / Declan empreinte d'enfantillages et d'hésitations qui peuvent devenir lassantes (enfin moi j'ai soupiré plus d'une fois !), heureusement qu'un certain personnage va venir mettre un de peu de piquant (sans vous en dire trop je l'avais déjà assez apprécié dans le premier tome, dans celui-ci je me suis régalée grâce à lui).

A tous les niveaux on a donc droit à rebondissements et actions.
Jillian a bien évolué depuis sa première rencontre accidentelle avec le monde des vampires, dans ce tome elle s'assume, gagne en charisme et se lâche un peu ce qui lui permet de sortir de l'ombre de Declan et c'est une bonne chose.

Pourtant la fin s'apparente plus à une fin de tome qu'à une véritable fin de diptyque. J'avoue avoir lu après coup que la saga s'arrêtait là et en être restée assez étonnée. Pour moi l'intrigue n'est pas entièrement close et je m'attendais à une suite... Certes on peut en rester là mais je trouve ça dommage, à mon sens il y avait encore de quoi faire et surtout il reste des points de l'intrigue qui ne sont pas entièrement résolus !
J'espère donc que Rowen reviendra sur cette saga ou alors que mes sources sont incertaines !

Reste que ce tome confirme la première impression : Belladone est une saga rafraîchissante et qui change un peu des sagas bit-lit habituelles, pas de quoi en faire un diptyque incontournable mais au moins de quoi le démarquer !



Michelle Rowen, Belladone, Tome 2 : Soif de sang

***Du même auteur***
Belladone, Tome 1 : Nuit de sang