Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Un roman qu'il fait bon lire, à la fois léger, drôle, émouvant et qui donne à réfléchir sur notre façon d'appréhender la vie et les choses importantes.

J'ai vraiment passé un très bon moment en compagnie de Julie, cette fille maladroite et déjantée avec un vrai don pour l'invention de scénarii improbables et démontrant une légère fixation sur les chats (ils paraient qu'ils projetteraient de dominer le monde !).
Personnage atypique et attachant mais hautement réaliste et aux préoccupations toute féminine, je n'ai pu qu'adhérer !

Julie et son imagination débordante vont donc se focaliser sur un détail à la base assez insignifiant : le nom de son nouveau voisin sur sa boîte à lettre.
A partir de là elle va se remettre en cause, profondément, et aussi s'emballer et faire n'importe quoi... Mais c'est bon parfois de faire n'importe quoi, de tomber amoureux, de mettre un peu de folie dans sa vie et du changement tout simplement !

L'intrigue tout comme la flopée de personnages secondaires, habitants du quartier tous plus attachants les uns que les autres, m'ont souvent rappelé Constantine.
Autant vous dire qu'on se délecte !

Alors bon c'est peut-être un peu trop guimauve peut-être par moment, un peu capillotracté à d'autres mais l'ambiance bon enfant et le ton léger compense largement ces petites maladresses.

En résumé on passe un très bon moment avec ce roman drôle et léger. Je ne suis pas certaine toutefois qu'il aura le même impact sur un public masculin, on frôle la comédie romantique bien qu'écrite par un homme.
J'ai un autre roman de Legardinier dans le viseur et j'ai hâte de le lire !



Gilles Legardinier, Demain j'arrête !