J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j'avais su qu'en même temps que cette fille, dont j'allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j'allais devoir la sauver... L'amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Depuis le temps que j'entends parler de cette saga et avec le film qui sort cette semaine il était temps que je m'y mette ! Même si au final je suis bien moins enthousiaste que les avis que j'ai pu lire jusque là.

Parce que je me suis ennuyée, vraiment... A la fois j'avais envie de savoir de quoi il retournait et comment l'intrigue allait aboutir mais les jeux de retardement de Garcia et Stohl m'ont agacé, elles font vraiment trainer les choses en longueur.
On n'a finalement le droit qu'à peu de révélations, diffusées à petites doses (et ensuite répétées à l'envi). J'ai eu l'impression souvent qu'on me prenait pour une idiote (et ce n'est pas la catégorie "jeunesse" qui peut le justifier à mes yeux !).

On perd donc un temps considérable dans des descriptions de vie lycéenne peu originales et parfois même caricaturales (bouh la pompom girl populaire du lycée est une méchante fille pas gentille) et qui continuent de parasiter l'intrigue même une fois qu'on en sait plus.
Ajoutons que je n'ai pas été sensible ou prise au jeu des passages en lien avec la guerre de Sécession, qu'il s'agisse des flash-back ou des reconstitutions.

Le seul vrai point positif que j'ai trouvé à ce roman c'est que la narration se place du point de vue du personnage masculin, à la fois l'humain ordinaire (enfin plus ou moins, et moins que plus) et garçon. Ça change un peu et ça fait du bien !

L'ensemble est vraiment plus jeunesse que ce à quoi je m'attendais, et pas dans le bon sens. C'est à la fois naïf et fleur bleue (limite niais)...
Toutefois les deux personnages principaux sont attachants et l'on a vraiment envie de savoir ce qu'il advient, c'est ce qui je crois m'a donné le goût de continuer jusqu'à la fin.

En résumé c'est une belle déception que ce 16 lunes, c'est plus orienté jeunesse que je le supposais et je me suis assez ennuyée.
J'ai le second tome qui attends dans la PAL, je ne m'empresserai pas de l'en extraire !



Kami Garcia & Margaret Stohl, Saga Sublimes créatures - Tome 1 - 16 Lunes