Découvrez Becca King, la nouvelle héroïne d’Elizabeth George !

Depuis toute petite, Hannah Armstrong entend des murmures. Ils sont en fait des bribes de pensées des gens se tenant près d’elle. Un jour, elle surprend le monologue intérieur de son beau-père et comprend qu’il vient d’assassiner son associé. Dès lors, sa mère, Laurel, la pousse à fuir. Elle l’envoie sous la nouvelle identité de Rebecca Dolores King sur l’île de Whitbey, où une vieille amie doit la recueillir.

Mais, quand elle arrive, l’amie en question est morte et le téléphone portable de Becca, son seul lien avec sa mère, ne passe nulle part. Plus seule que jamais, Becca fait pourtant des rencontres décisives : Seth, garçon à la mauvaise réputation, Debbie, gérante d’un motel décrépi, et Derric, star de son nouveau lycée, qui la prend sous son aile. Alors que Becca pense être à l’abri, la jeune fille comprend que ses nouveaux « amis » lui cachent des choses et que cette île n’a rien de paisible...

Je découvre Elizabeth George avec ce premier tome de sa nouvelle saga plus orientée jeunesse semble-t-il que ce dont elle a l'habitude.

Je ne suis pas une grande spécialiste du thriller mais mêlé à des aspects fantastiques je suis assez fan (pour l'exemple je m'étais régalée avec Harper Connelly).
Ici c'est bien dosé, on a à la fois une intrigue de fond au sujet de Hannah qui doit même changer d'identité, ses capacités psychiques pour la part fantastique et enfin une intrigue de tome qui se déroule sur l'île.

Pour autant le rythme et l'intérêt sont assez inégaux et c'est le seul véritable point qui m'ait dérangé.
L'héroïne Becca et sa capacité à entendre les pensées des gens est vraiment intéressante et on n'a pas de sensation de déjà vu, George s'en sort bien.
De même son arrivée sur l'île et sa rencontre avec les divers habitants sont assez prenants et on plonge vite dans l'ambiance.
Étrangement c'est l'amorce de l'intrigue de tome qui amène les premières lenteurs...

J'ai trouvé qu'au final le don de Becca est peu exploité et que l'enquête en soit n'était pas très prenante (quand l'héroïne passe son temps à se cacher en même temps c'est un peu normal !) et qu'on n'en apprend finalement assez peu sur les fameux secrets des habitants de l'île.
A l'inverse j'ai vraiment apprécié l'ambiance île où tout le monde se connait et la nature très présente. Et le vrai point positif c'est la relation entre Becca et Derric que j'ai trouvé touchante et émouvante.

Arrivée en fin de tome j'étais assez bluffée : le tome s'achève sans que la trame de fond soit résolue ou relancée, Hannah est toujours Becca et on ne sait pas pour combien de temps ni même où est sa mère... En regardant sur le net j'ai été rassurée de voir qu'il ne s'agissait que d'un premier tome mais tout de même j'aurai aimé une petite avancée, une petite révélation, enfin quelque chose quoi ! Là on dirait presque que Becca ne s'en soucie plus, c'est assez étrange.

En résumé il y a du bon et du moins bon dans ce premier tome de la saga Becca King qu'amorce Elizabeth George. Moi qui ne suis pas une grande amatrice de thriller la touche fantastique m'a gagné au récit. Les personnages sont plaisants et réussis, tout comme l'ambiance.
L'intrigue de fond est tout juste amorcée et n'avance pas dans ce tome de mise en place, celle intrinsèque au tome est assez moyenne et connait des problèmes de rythme.
Ce n'est donc pas un coup de cœur ni même un véritable page-turner quoiqu'on passe un moment plaisant. Avec un premier tome il est toujours difficile de jauger de la saga, à la lecture de celui-ci je ne peux vraiment pas en présumer, j'attends donc le second tome pour me faire un avis plus net !



Merci à Babelio et aux éditions Les Presses de la Cité pour cette lecture !

Elizabeth George, Saratoga Woods

tous les livres sur Babelio.com