Deux mondes. Deux millénaires. Un amour unique.
Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir...
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu'un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.
Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel...
Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?

Ouvrir un nouveau roman R c'est toujours un évènement en soit, depuis un an maintenant que je suis cette collection je vais de surprise en surprise, Parallon n'a pas fait exception !

J'ai beaucoup aimé ce concept de mondes / temps parallèles principalement à travers la juxtaposition des récits de Seth et Eva, même si au final on a peu d'explications sur le monde de Parallon (j'espère toutefois que ça viendra !).
On navigue donc entre deux époques : antiquité romaine et Londres moderne à travers les yeux des personnages et leurs quotidiens. Le personnage d'Eva est sympathique et réussi mais j'ai particulièrement apprécié le récit de vie de gladiateur de Seth qui m'a emmené plus loin.

Pourtant à la base je ne comprenais pas trop le rapport entre les deux personnages, j'ai trouvé que c'était un peu long à venir. Non pas que l'on s'ennuie mais on se demande où tout cela va nous mener et à quel moment va se révéler le quatrième de couverture !!
On suit donc Seth et sa romance avec Livia (en se demandant bien quel est l'intérêt même si elle est assez prenante) et Eva qui tente de s'adapter à sa nouvelle école, de manière indépendante.

Puis arrive Parallon (dont je ne vous dirai rien) qui apporte une véritable originalité, j'aime beaucoup l'idée :) Suivi de la rencontre entre les deux personnages qui précipite vraiment la lecture ! On se met à dévorer les pages, à la fois frustré et curieux.
Frustré car Shulman à l'art du retardement et ne dévoile que peu de choses, curieux car on a le quatrième de couverture en tête et qu'on cherche à en savoir plus sur Eva notamment (ses souvenirs et sa contagion) ainsi que sur Parallon.

C'est donc un roman fantastique YA réussi et original qui joue sur le principe des voyages temporels / dimensionnels et la théorie des cordes.
Les deux personnages sont attachants et atypiques (même si Eva a un modèle plus commun, elle a une personnalité marquée). On a vraiment envie, arrivé en fin de tome, de connaître la suite de leur relation et les explications sur le virus.
Reste que je m'attendais à ce que l'on soit plongé plus tôt dans la romance et à ce qu'elle soit vraiment au centre du roman, ce n'est pas le cas. Le roman prend son temps (peut-être un peu trop au départ) et la romance s'installe à peine une fois en fin de tome.
Pour cet opus le passif des personnages et l'aspect fantastique occupent le devant de la scène. Ce n'est pas un mal (au contraire même) mais c'est loin de ce que laisse suggérer le quatrième de couverture, vous serez prévenus !

Merci aux éditions Robert Laffont et tout particulièrement à l'équipe de la Collection R pour cette lecture.



Dee Shulman, Parallon, Tome 1