On dit souvent qu'il existe des hommes à femmes, on peut considérer qu'Hector est un homme à objets. Bien loin de comparer la femme à l'objet, nous notons toutefois d'évidentes similitudes, et les angoisses de notre héros pourront se refléter dans les angoisses des infidèles, et de tous les hommes transpercés par la rareté féminine. " Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié. Alors, il s'est mis à collectionner sa femme.

J'avais beaucoup aimé La délicatesse et c'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cet autre roman de Foenkinos à la couverture et au titre intriguants !

Finalement, même si j'aime toujours autant la plume elle m'a paru légèrement plus fade avec ce roman et j'ai trouvé le démarrage assez longuet... Jusqu'à cette première scène de l'escabeau et des vitres je me languissais un peu en me demandant où tout cela allait nous mener.
J'ai pris plus de plaisir ensuite mais pas autant qu'avec La délicatesse, ce couple m'a moins touché sûrement à cause de ce côté farfelu un peu trop prononcé parfois.

C'est donc d'un œil amusé qu'on lit ce roman mais avec peu d'émotion. Dommage. Après cette première partie j'aurai aimé être mieux récompensée !
On passe un bon moment toutefois à suivre ce couple atypique, je regrette juste de ne pas avoir retrouvé la justesse de plume de La délicatesse.
C'est donc un roman sympathique, mais pas son meilleur !



David Foenkinos, Le Potentiel érotique de ma Femme

***Du même auteur***
La délicatesse