Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné. En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives. Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy a lui aussi jeté son dévolu sur Allison et fera tout pour supprimer ce témoin indésirable... Jeremy parviendra-t-il à sauver la vie de celle qu'il aime alors que, dans l'au-delà, des Anges rouges se liguent aussi contre lui ?
Avec ce premier volet d'une duologie ambitieuse et envoûtante, l'auteur emmène ados et jeunes adultes dans l'au-delà, cet univers qui alimente toujours les plus grands fantasmes et la plus vive curiosité. Un thriller haletant dans lequel frissons et passions s'entremêlent, une traversée jouissive et inquiétante de l'autre côté du miroir, une atmosphère sensuelle et entêtante qui habitera longtemps le lecteur une fois le livre refermé.

On plonge facilement dans l'univers créatif de Audouin-Mamikonian et on suit Jeremy avec une certaine fascination lors de son passage brutal dans l'après-vie. Brutal pour le lecteur lui aussi je dois dire, nous n'avons même pas le temps de connaître Jeremy vivant, le roman s'ouvre directement sur sa mort violente et inattendue, presque inexplicable.
La découverte du monde des anges est vraiment prenante, il faut dire que tout y est vraiment original et nous plonge dans un imaginaire bien déployé. C'est à mon sens la part la plus agréable du roman, l'univers est très complet, bien exploité et surprenant.

On comprend aisément que Jeremy s'intéresse de plus près à sa mort, ce qui nous amène à Allison dont tout comme lui on se prend d'affection.
Reste que passé une certaine étape qui change du tout au tout leur relation, je me suis un peu ennuyée... La part enquête et l'intervention des Anciens est un peu molle pour que finalement la conclusion se déroule très vite, trop vite, nous laissant pantelant et à bout de souffle. Le changement de rythme est mal assumé selon moi !

Malgré tout en arrivant en fin de tome et sachant qu'il s'agit d'une duologie je ne vois pas trop ce qui nous attend pour la suite. La fin est ouverte mais l'épisode pourrait se suffire à lui même, espérons que cette seconde partie prouvera sa nécessité et que l'auteur n'en fera pas juste le tome de trop !

En résumé La couleur de l'âme des anges nous plonge dans un univers original et vraiment complet, l'auteur déploie un imaginaire convaincant et prenant. Dommage qu'il y ait quelque moments de creux qui cassent le rythme de lecture alors que la fin est elle un peu trop vite expédiée.
La curiosité me poussera à lire le second tome et j'espère que Sophie Audouin-Mamikonian saura à nouveau me surprendre !



Sophie Audouin-Mamikonian, La couleur de l'âme des anges