Nora est absolument sûre d'être amoureuse de Patch. Ange déchu ou non, il est le seul et unique pour elle. Son héritage et son destin peuvent bien signifier qu'ils seront des ennemis pour l'éternité mais elle ne lui tournera jamais le dos. Aujourd'hui, ils font face à un défi sans commune mesure. Leur amour survivra-t-il à une division insurmontable en apparence ? Et à la fin, restera-t-il assez de confiance en eux pour reconstruire ce qui a été détruit ? La ligne de démarcation vient d'être tracée mais de quel côté ont-ils pris position ?

Alors que Silence devait clore cette saga, Fitzpatrick a cédé à la pression des fans pour ce quatrième volume... A la fois ce troisième tome laissait matière à poursuivre, tout comme on pouvait en rester là avec sa fin ouverte. C'est donc avec réticence et curiosité que j'ai lu ce tome de plus en espérant qu'il ne serait pas le tome de trop !

On retrouve donc Nora sous la nouvelle responsabilité qui lui incombe un peu malgré elle et qui, plus que jamais, la sépare de Patch.
Globalement l'intrigue est brouillonne (encore une fois j'ai envie de dire) et parfois même légèrement incohérente, il faut dire que Nora passe un temps fou à opter pour une ligne de conduite claire et à changer d'avis sur ce qu'elle doit faire ou non etc...
Rien de bien nouveau donc, seul le tome 2 offrait une bonne construction et une intrigue claire.

Pourtant ce tome est appréciable car il montre une nouvelle facette de l'héroïne ; plus déterminée, qui se prend en main et ne veut plus être la petite amie qui doit sans cesse être sauvée. Une belle avancée pour Nora donc.
De même les personnages secondaires sont plus impliqués et mieux exploités. Le duo Patch / Nora reste bien évidemment au centre de l'intrigue (même si pour ce tome c'est surtout Nora qui est mis en avant) mais il est vraiment enrichi par ces autres personnages qui ne sont pas là juste pour le décor (enfin pour la plupart).

Le dernier sursaut avant le final n'offre aucun réel suspens, c'est un peu raté de ce côté là. On voit bien l'angoisse de Nora mais on la ressent pas du tout en tant que lecteur.

En résumé que dire... Ce tome n'était pas vraiment nécessaire mais n'est pas non plus de trop. C'est plutôt une prolongation qui apporte un petit quelque chose de plus surtout au niveau de l'évolution des personnages et de leur relation amoureuse. On ferme le livre sans regret et satisfait mais sans plus. Pour ma part je déplore juste que les défauts présents dans le premier tome le soient toujours dans ce quatrième...



Becca Fitzpatrick, Finale

***Du même auteur***
Saga Hush, Hush :
Tome 1 : Hush, Hush
Tome 2 : Crescendo
Tome 3 : Silence