Une histoire de vampires, de loups-garous et de dirigeables Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey. Un jour qu’elle se réveille de sa sieste, s’attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s’en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication… laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n’est point amusée du tout. Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

J'avais passé un très bon moment avec le premier tome de cette saga, elle est assez à part par rapport à ce que peut proposer le genre il faut dire, et j'en garde un souvenir à la fois caustique et savoureux !

Je dois reconnaître que ce second tome c'est révélé assez décevant au final...
L'intrigue est vraiment longuette, il ne se passe pas grand chose dans les premiers chapitres ça tarde à se mettre en place !
On savoure toutefois la nouvelle forme du duo Alexia / Conall mais assez brièvement.
Le ton reste acidulé mais ça manque d'action à mon goût ! Le seul vrai point positif c'est l'apparition d'un nouveau personnage féminin haut en couleur qui rehausse un peu l'intérêt général (cela dit il va par moment rendre Alexia très agaçante, elle va être plus que longue à la détente au sujet de sa nature).

Mis à part ce nouveau personnage pas grand chose à retenir de ce tome si ce n'est la croissance exponentielle du côté irritable de Miss Ivy et le final du tome.
Carriger la joue fine puisque après nous avoir endormi de nombreuses fois au cours de l'intrigue elle clôt sur une révélation fracassante... En mode pied de nez : "mouhaha tu liras tout de même le tome suivant !"

C'est un bilan mitigé au final : un manque d'action et une intrigue longuette mais un nouveau personnage intéressant, un ton toujours aussi enjoué et drôle et une fin rebondissement qui donne très envie de lire le tome suivant !
Reste à espérer que ce troisième tome sera plus savoureux et surtout plus rythmé !



Gail Carriger, Sans forme (Le protectorat de l'ombrelle**)

***Du même auteur***
Le protectorat de l'ombrelle Tome 1 : Sans Âme