MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d'un assassinat aussi cruel qu'inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l'Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa soeur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques.

Final plus qu'attendu après la fin particulièrement tendue du quatrième tome ! Moning nous livre un véritable pavé, et dans un dernier tour de piste nous régale en concluant en beauté !

Je crois que le mot "fièvre" s'applique plus que jamais à ce tome, c'est en effet dans un état de lecture proche qu'on dévore les pages et voit défiler les chapitres.
Moning nous entraine de découvertes en surprises, jouant sur une palette d'émotions variées et nous tient en haleine jusqu'au bout.

Quelques passages cependant m'ont plus enthousiasmée que d'autres (et pas toujours en rapport avec la présence ou non de Barrons, je vous vois venir !).
Je retiens notamment le petit séjour de Mac en Faerie qui est trop long à mon goût et parfois déroutant, je manquais de repères souvent et j'ai trouvé ça à la fois un peu ennuyeux et flou.

Les rebondissements m'ont toutefois laissée sans voix, plus que ce que je croyais jusqu'à présent les vrais méchants ne sont pas là où on les attend, le Sinsar Dubh n'est pas lui non plus ce que l'on croit etc...
Le rythme est soutenu c'est le moins qu'on puisse dire !

Je fournis un effort considérable pour ne pas en dire trop sur les diverses révélations que fournit ce tome, je peux juste vous garantir que Moning est vraiment douée pour jouer avec son lecteur : elle a parfaitement maintenu son mystère jusque là, nous égarant de nombreuses fois sur de fausses pistes pour finalement révéler une vérité qui surpasse tout le reste !

Toutes les questions soulevées par les tomes précédents trouvent donc leurs réponses et de ce point de vue là on referme le dernier chapitre satisfait.
Reste une certaine frustration de ne pas suivre encore les aventures de Mac & Barrons... Terminer cette lecture c'est aussi leur dire au revoir et la séparation est difficile :'(

En résumé un final à la hauteur de la saga, qui satisfait pleinement son lecteur après l'avoir plus que malmené. C'est rythmé, bien construit et à quelques passages près plus que prenant.
Si vous n'avez pas encore succombé à cette saga, ne vous laissez pas comme moi dérouter par le premier tome et poursuivez, l'ensemble en vaut vraiment la peine !



Karen Marie Moning, Chroniques de MacKayla Lane, Tome 5 : Fièvre d'ombres

***Du même auteur***
Les chroniques de MacKalya Lane :
Fièvre noire
Fièvre Rouge
Fièvre Faë
Fièvre Fatale