Tessia est la fille du guérisseur du village et voudrait prendre sa succession. Mais elle sait que la Guide des Guérisseurs n'accepte pas volontiers les femmes. Un jour, alors qu'elle s'occupe d'un malade chez le seigneur et magicien Dakon, Tessia a instinctivement recours à la magie pour repousser un prétendant trop insistant. Elle devient aussitôt l apprentie de Dakon. Une vie excitante commence pour elle... mais aussi de lourdes responsabilités. Surtout lorsqu'une guerre est sur le point d'éclater.

Ce n'est pas nouveau, j'aime beaucoup Canavan et je prends toujours plaisir à lire sa fantaisie. J'ai gardé bon souvenir de la première saga dans l'univers du Magicien Noir et je suis actuellement au second tome du deuxième cycle, cette préquelle m'a aidé un peu à patienter dans l'attente du troisième et dernier tome en me replongeant dans ce monde fantaisie si réussi.

La première chose qui me vient à l'esprit maintenant que je suis face à l'écran et que je dois vous parler de cette lecture, c'est que bien qu'il s'agisse d'une préquelle je suis absolument ravie de l'avoir lu après le premier cycle (La guilde des magiciens) et non pas avant.
Bien que celle-ci se déroule bien avant la naissance de Sonea et de la guilde, elle nous fournit énormément d'éléments historiques en lien avec la saga qui m'auraient je pense rendu ma première lecture moins intéressante alors que connaissant désormais bien l'univers j'ai savouré chaque découvertes et nouvelles informations de cette préquelle.

A travers la vie de Tessia et de ses compagnons on découvre enfin ce qu'il s'est vraiment passé lors de la guerre entre la Kyralie et le Sachka, la Haute Magie (qui sera requalifiée en magie noire dans la saga) et sa pratique courante, l'organisation des mages avant la fondation de la guilde, les prémices de la voie magique de la guérison etc... Autant dire qu'il y a de quoi se régaler pour les lecteurs de Magicien noir (ayant selon moi au moins lu le premier cycle de 3 tomes).

Pour le reste on retrouve la fantastique plume de Canavan, son art incontestable pour la narration en points de vues alternés et la consolidation de son univers déjà si bien construit.
On ne retrouve donc aucun des personnages de la saga, puisque l'intrigue se déroule bien des années auparavant. Pour autant à aucun moment on ne déplore cet état de fait, ceux mis en scène dans cette préquelle sont tout aussi intéressants et bien construits que ceux de la saga (à ce détail près qu'ils sont plus éphémères puisque ils ne sont là que pour un tome, ce qu'on regrette vraiment en fin de roman et induit une certaine frustration).

C'est donc à nouveau un sans faute pour Canavan et une vraie pépite pour les lecteurs du Magicien noir.
Pour les autres, je vous invite grandement (une nouvelle fois) à découvrir sa plume, c'est à mes yeux d'ores et déjà un grand nom de la fantaisie !



Trudi Canavan, La trilogie du Magicien noir, prequelle : l'Apprentie du magicien

***Du même auteur***
L'age des Cinq, Tome 1 : La prêtresse Blanche, Tome 2 : La Sorcière indomptée, Tome 3 : La Voix des Dieux
Les Chroniques du magicien noir, Tome 1 : La mission de l'ambassadeur, Tome 2 : La renégate