Ce sera bientôt l'ultime combat contre le Seigneur Noir. Elena la sorcière a regagné l'île de Val'loa où elle espère reconstituer ses forces. C'est alors qu'Harlequin Quail entre en scène, un petit homme en costume de bouffon qui se prétend espion. Il revient tout juste de la forteresse de Noircastel où subsisterait l'un des portails du Weir, le plus puissant, avec lequel, dans une lune à peine, le Seigneur Noir instaurera un règne maléfique. Elena et la puissante magie du Journal Sanglant peuvent encore l'arrêter, mais Noircastel est un bastion impénétrable, et seul le Seigneur Noir sait où le portail est caché. Traqués par les sbires de l'ennemi, menacés par un traître dans leurs rangs, Elena et ses courageux compagnons vont tenter d'achever une quête désespérée. En route, de nombreuses questions trouveront leur réponse, maintes illusions voleront en éclats et les liens de la magie et de l'amour seront éprouvés jusqu'au point de rupture...

Enfin le final tant attendu ! C'est un tome périlleux et j'ai eu peur un moment d'être déçue, il faut dire que Clemens avait placé haut la barre et les attentes de ses lecteurs.

Petite frayeur donc parce que le tome prend du temps à véritablement démarrer, j'ai eu peur que la fin soit finalement précipitée, expédiée dans les derniers chapitres.
Au final c'est juste que Clemens savoure un peu son final, et je pense prend un malin plaisir à faire lambiner un peu son lecteur (le vilain !), le pire c'est que ça marche !
En même temps il peut véritablement se le permettre, le déroulement de cette conclusion est vraiment réussi et alterne avec un bon rythme suspens, émotion et action.

On a également le droit à quelques scènes attendues au milieu du flot de surprises et de rebondissements (j'ai presque crié de joie à la mort d'un des personnages quelque chose du style "vlan dans tes dents"). Autant vous dire qu'on est vraiment pris dans cette lecture et que plus on avance plus on a de peine à lâcher le livre !!

La révélation finale et le choix décisif d'Elena m'ont surpris mais pas véritablement emballée je dois dire... Plus sur la forme que sur le fond d'ailleurs ! Déjà dans le tome précédent je trouvais que les scènes se déroulant dans les portails / dans la magie étaient assez floues et un peu ennuyeuses, c'est encore le cas dans ce tome.
Il est toutefois plus qu'appréciable que Clemens ne laisse aucune question en suspens, le lecteur a toutes les réponses qu'il attendait, jusqu'aux fameuses introductions et avertissements sur le contenu du livre qui restaient jusque là assez mystérieux !

En résumé Clemens démontre dans ce final qu'il maîtrise sa saga et nous livre une conclusion à la hauteur du reste de la série. Si on peut lui reprocher quelques zones de flou c'est plus au sujet du style de narration de certaines scènes que de sa trame.
Il est plaisant d'être à la fois contentée sur ses attentes de lecture et de se voir fournir même plus à la fois que ce que l'on attendait, les bonnes surprises ont toujours du bon !

S'en est donc fini du périple de la sor'cière, je garderai cependant un œil sur Clemens !



James Clemens, Les Bannis et les Proscrits, Tome 5 : L'étoile de la sor'cière

***Du même auteur***
Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
Tome 2 : Les Foudres de la Sor'cière
Tome 3 : La Guerre de la Sor'cière
Tome 4 : Le Portail de la Sor'cière