“J’ai fait deux choses le jour de mes soixante-quinze ans : je suis allé sur la tombe de ma femme, puis je me suis engagé.” Ainsi commençait Le Vieil homme et la guerre, où John Perry racontait son histoire, de son engagement dans les “Forces coloniales de défense” d’une humanité essaimée dans les étoiles mais en guerre perpétuelle avec d’autres espèces tout aussi avides de coloniser les mondes habitables, jusqu’à sa découverte du corps d’élite mystérieux baptisé les “Brigades fantômes”. Les Brigades fantômes prolonge Le Vieil homme et la guerre. On y découvre les forces spéciales de l’intérieur, ainsi que le quotidien de ce projet de démiurge : créer un être humain adulte conscient dès sa naissance. Entraînement, éducation accélérée, syndrome de Frankenstein. Ces êtres qui n’ont pas grandi, n’ont même pas vécu, peuvent-ils se prétendre humains ? Meurent-ils pour leurs maîtres ou pour eux-mêmes, eux qui sont le fer de lance des Forces coloniales, leur botte secrète dans un conflit nauséabond où l’on ne perd la guerre qu’une seule fois ?

J'avais eu un véritable coup de cœur pour le premier roman prenant place dans cet univers space opera de Scalzi Le vieil homme et la guerre et j'ai attendu et guetté des mois la réédition de cet opus !

Finalement j'ai passé un très bon moment même si je n'ai pas autant aimé que le premier.
Déjà le protagoniste principal n'est pas le même même si on retrouve la "femme" de John et qu'on le mentionne à l'occasion, et puis l'univers et l'environnement sont connus alors que j'avais adoré le découvrir lors de ma première lecture.

L'intérêt ici est donc tout autre, la découverte des fameuses et mystérieuses sections d'élite évoquées dans le premier roman : les Forces spéciales.
Et là où l'on retrouve le talent de Scalzi c'est dans cette part SF mise au service d'une critique douce-amère des conflits armés, des gouvernements qui manipulent les masses et de la place de l'humain face à la technologie. C'est tout bonnement génial !

Ajoutons que ce tome livre lui aussi quelques bonnes batailles et bastons bien sanglantes (bien qu'un peu moins que dans Le vieil homme et la guerre) et vous voilà embarqué dans de la Sf qu'on l'on aime : bien menée, rythmée et qui fait sens.

En résumé après un gros coup de cœur lors de la découverte du premier tome, j'ai apprécié retrouver l'univers et la plume de Scalzi dans ce nouvel épisode de la guerre de colonisation spatiale. Il y a un bel équilibre entre fantastique et technologie, diplomatie et combat, émotion et humour, psychologie et philosophie dans cette saga, c'est ce qui en fait à mes yeux toute sa valeur ajoutée. Je poursuis donc avec plaisir et curiosité !



John Scalzi, Les Brigades fantômes

***Du même auteur***
Le vieil homme et la guerre