Elena Michaels est un loup-garou et la seule femelle de son espèce. Voilà qui n'est déjà pas banal. Mais en plus, elle fait ce qu'elle peut pour être normale. Elle voudrait une vie ordinaire, sans ses désirs inhumains, sa sauvagerie, sa faim et ses instincts de chasseuse. Mais la Meute fait appel à elle. Enfreignant les lois du clan, des déviants menacent de dévoiler leur existence. Elena obtempère, car la loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, elle découvrira sa vraie nature...

Dans le cadre de mon baby challenge bit-lit je me suis attaquée à cette nouvelle saga. Je connaissais déjà Armstrong pour sa saga jeunesse / YA urban fantasy Pouvoirs Obscurs que j'avais apprécié et je m'attendais donc à un bon moment de lecture.

Au final celle-ci s'est révélée assez décevante, je m'attendais à mieux vraiment. Non pas que ce soit mauvais, ce n'est pas à ce point, ça se laisse lire, il y a même quelques moments de tension mais le sentiment général est un gros "bof".
Les personnages, aussi bien Elena que les autres, sont peu marquants. L'histoire en soi n'a rien de bien originale.

Très possiblement, plus qu'au départ c'est certain, ma meilleure connaissance de la bit-lit m'a rendu plus exigeante. Quand j'attaque une saga j'attends de la nouveauté, de l'originalité, un peu d'innovation, des personnages qui dépotent et pas juste une vague histoire d'amour (quand ce n'est pas tout simplement de cul :p) sur fond d'urban fantaisie gentillette qui sert de décor et qui sent le déjà-vu.
Malheureusement pour Armstrong sur le thème meute et loups-garous Briggs avait placé la barre très haut, elle n'a pas été à la hauteur...

Il y a tout de même quelques points positifs, malgré ce sentiment général. Déjà c'est très fluide et ça se lit bien. Armstrong sait écrire et mener une intrigue.
Ensuite plus que l'intrigue en elle-même le background d'Elena et sa relation avec les deux principaux loups-garous évoqués (le chef de meute et son second pour résumer) est prenant et sait éveiller la curiosité. J'ai juste regretté la manière dont Armstrong tourne un peu atour du pot par moment, le lecteur n'est pas stupide il comprend assez vite de quoi il retourne pas la peine d'en faire tout un mystère avant de livrer les détails.
Tout comme on se doute bien de ce qui advient avec Clayton...

Parlons d'ailleurs de ce Clayton ! L'un des vrais plaisirs de cette lecture réside dans les disputes qu'il occasionne avec l'héroïne ; il est méchant, il est drôle, vraiment buté... de quoi en faire un meilleur pote mais pas vraiment un sex symbol même si c'est tout de même amusant de voir Elena se débattre comme un beau diable face à l'inévitable.

Sachant que ce premier tome est aussi une mise en place, je ne sais pas encore si je poursuivrai ou non cette saga. Après ce coup d'essai je ne suis pas certaine qu'elle en vaille la peine,reste à savoir si elle décolle un peu par la suite ou pas...



Kelley Armstrong, Femmes de l'Autremonde, tome 1 : Morsure

***Du même auteur***
Saga Pouvoirs Obscurs : Tome 1, Tome 2, Tome 3


9/20