Drizzt a quitté Menzoberranzan, sa ville natale, pour gagner les régions sauvages de l'Outre-terre. C'est le début pour lui d'une vie d'errance et de traque. Car Drizzt doit devenir un chasseur s'il veut prendre le dessus sur les créatures qui rôdent dans les profondeurs. Il peut heureusement compter sur l'aide de Guenhwyvar, sa fidèle panthère magique. Mais le jeune elfe noir n'est pas seulement confronté à la sauvagerie de contrées hostiles, il doit aussi faire face à une menace bien plus ancienne : sa famille ne l'a pas oublié et sa mère, la maléfique Matrone Malice, tient à resserrer les liens du sang... jusqu'à ce que mort s'ensuive.

C'est avec plaisir que je me suis replongée dans ce deuxième tome, séduite par le début de cette saga fantaisie.

Dans cet opus on retrouve un Drizzt rongé par la solitude, quasi animal et que seule la présence de sa panthère semble retenir de sombrer dans la sauvagerie.
Notre héros lutte contre sa nature et doit se trouver un nouveau chemin, un nouveau but.
Il y a donc quelques longueurs et répétitions, nécessaires sans doute mais qui cassent un peu le rythme si apprécié du premier tome.

Drizzt évolue donc dans ce tome, entre prise de conscience et désir de changement.
Il fait quelques rencontres qui soulagent un peu l'ambiance morose de son quotidien et qui vont influer de manière positive sur son cheminement.

Du côté de Menzoberranzan, la famille de Drizzt n'a pas dit son dernier mot et ce sont finalement ses intrigues et manigances qui font l'intérêt du tome.
Le plan macabre de Malice occupe une grande partie de l'intrigue et tiens le lecteur en haleine jusqu'aux dernières pages.

Pour l'ensemble Salvatore écrit toujours aussi bien et sait transporter son lecteur dans son monde fantastique sombre et hostile. Au niveau de la construction on sent bien que ce tome (bien qu'ayant une intrigue intrinsèque) est une transition, une étape à franchir pour Drizzt, ce qui explique en partie le ralentissement du rythme.
Ainsi même si j'ai pris légèrement moins de plaisir à cette lecture qu'avec le premier tome, je comprends toutefois la démarche narrative et n'en tiens pas rigueur : je lirai le tome suivant avec avidité !



R. A. Salvatore, Les Royaumes oubliés - La Légende de Drizzt, tome 2 : Terre d'exil

***Du même auteur***
La légende de Drizzt, Tome 1: Terre natale