Entre ses mains, la jeune Elena tient le pouvoir ravageur de la magie sanglante – et bien plus encore. Car le sort de tout Alaséa dépend du fait qu'elle récupère le Journal Sanglant, un puissant talisman forgé cinq siècles plus tôt. Seuls les secrets contenus dans ses pages permettront à Elena de vaincre le maléfique Seigneur Noir. Malheureusement, le Journal Sanglant est caché à Val'loa, la cité légendaire sur laquelle règle Shorkan, le bras droit du Seigneur Noir. Elena aura bien besoin de ses compagnons, dont le guerrier manchot Er'ril, le seul homme qui sache comment déverrouiller les protections magiques du Journal Sanglant, et son dragon Ragnar'k…

Un troisième tome très très riche et qui rend appréciable la bonne mise en place des deux tomes précédents.

Désormais la saga offre un nombre de personnages assez important, pourtant chacun a sa place et surtout le lecteur connait bien chacun et son histoire !
Ce troisième chapitre lève un peu le voile sur le peuple Elphe ainsi que sur les Dre'rendi et leurs liens avec les Me'rai. On sent également approcher le combat final et de part et d'autre les forces se regroupent, les alliances se créent... bref la tension monte et les quelques combats dont la bataille de Val'loa présagent d'une guerre sans merci.

Dans ce tome Elena gagne encore en maturité, elle devient une jeune femme de plus en plus sûre d'elle et maîtresse de son destin, tout comme elle assume (enfin !) ses sentiments et désirs de femme.
Son frère Joach prend un chemin plus inquiétant depuis sa détention par le vieux mage Greshym et une sombre prédiction au sujet d'Er'ril va semer le doute au sein des compagnons ajoutant un suspens et une machination plus que prenante à l'intrigue de fond.
J'aime toujours autant, de plus en plus même, le couple Sywen-Kast, c'est un vrai plaisir de les retrouver dans ce tome et de les suivre dans les chapitres qui leur sont dédiés.
Er'ril pour sa part m'a un peu plus agacé dans cet épisode. S'il est toujours aussi "chevalier servant" dans l'âme, ses doutes et hésitations deviennent lassants. On a un peu envie de lui taper dessus pour qu'il se bouge un peu !

On découvre aussi le peuple Elphe qu'on ne connaissait finalement que peu au travers du personnage de Méric. Surprise au rendez-vous !
On progresse aussi du côté du Mal et question machination et alliance il n'est pas en reste, Elena et ses compagnons ont d'ores et déjà gagné quelques batailles mais pas encore la guerre !

Pour résumer un tome plus que riche qui s'appuie sur les tomes précédents de manière intelligente et cohérente. Clemens alterne avec brio les scènes de bataille, d'horreur, de romance et de célébration dans un chassé-croisé mené de main de maître entre histoires des personnages et des peuples et intrigue directrice.
Les deux prochains tomes s'annoncent explosifs et plein de rebondissements, on a hâte d'y être !



James Clemens, Les Bannis et les Proscrits, tome 3 : La Guerre de la Sor'cière

***Du même auteur***
Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
Tome 2 : Les Foudres de la Sor'cière