Le monde magique que découvre Alice en tombant dans le terrier du Lapin Blanc est sombre, effrayant... délicieusement dangereux. Il a perdu toute logique et, pour qui ne connaît pas les règles, le risque est grand de perdre la tête, au sens propre du terme ! Voici une nouvelle version du chef-d'oeuvre de Lewis Carroll, très fidèle à l'histoire originelle et magnifiée par un dessin délicat, rehaussé d'une subtile mise en couleurs. Petits et grands y (re)découvriront ainsi un imaginaire extraordinaire, qu'aucune entrave ne vient limiter. Pour leur première collaboration, les auteurs David Chauvel et Xavier Collette livrent avec Alice au pays des Merveilles un hommage amoureux à ce conte onirique, d'une évidente modernité.

J'adore Alice au pays des merveilles, de l’œuvre originale en plusieurs éditions (et en VO !) aux adaptations en tout genre je suis collectionneuse dans l'âme.
C'est donc tout naturellement que j'ai craqué sur cet album, tombé sous le charme de cette couverture prometteuse...

Et je dois reconnaître que l'illustration a été au rendez-vous, c'est tout bonnement magnifique et d'une grande qualité aussi bien au niveau de la colorisation que des détails (et puis ce chat, ce que j'ai aimé ce chat !).
On est entre romantisme et ambiance à la Burton, c'est vraiment très réussi.

Je ne peux malheureusement pas en dire autant de l'adaptation du texte : on ne peut pas à la fois vouloir être si fidèle et proche de l’œuvre originale en si peu de pages !<
Ceux qui ont lu le roman de Lewis Caroll savent qu'au-delà des apparences c'est une œuvre difficile, pleine de non-sens, de jeux de mots ; un monde de l'absurde et de la fantasmagorie alternant merveilles et angoisses.
Or ici on tente de couvrir l'ensemble des épisodes en un tout bien trop court, donnant un sentiment de non-continuité dérangeant. On passe du coq à l'âne sans transition ou presque pour ainsi dire, on tronque des épisodes qui en perdent tout intérêt, etc... à défaut de faire l'impasse sur certains passages. J'aurai préféré moins (quitte à être déçue de l'absence de certaines scènes) mais mieux ! Pour le coup c'est un peu bâclé et ne donne pas un résultat uniforme voire même carrément bancal pour certaines scènes, dommage.

Surprise aussi par ce choix d'adaptation du texte, somme toute assez proche de l'original, qui n'en fait pas un album véritablement accessible pour les plus jeunes. Je ne sais pas pourquoi à mes yeux c'était une adaptation et un album jeunesse, dans les faits il ne convient pas selon moi à un moins de 10 ans.
L'intérêt est autre toutefois, à défaut d'être pré-digéré pour un jeune public, on colle au plus près du texte original ; pour les puristes c'est appréciable.

Bilan en demi-teinte pour cet album donc : à la fois les illustrations et la mise en page sont plus que séduisantes mais l'adaptation de texte bien que se voulant fidèle à l’œuvre originale est à mes yeux maladroite et bancale.
Plus que la magie du monde de Lewis Caroll nous sommes face à un hommage se voulant fidèle mais raté d'un copiste frustré de ne pouvoir faire tenir tout l'art de Caroll en 72 pages, qui n'a pas osé faire les choix nécessaires face à cette question du format réduit et qui par là même n'a pas su s'approprier le texte.
C'est d'autant plus dommage que la qualité esthétique de l'album vaut vraiment le détour !

2.5.gif

David Chauvel & Xavier Collette, Alice au Pays des Merveilles