Savez-vous ce que c'est qu'une "chèvre blanche"? Eh bien, en jargon vaudou, c'est un doux euphémisme pour désigner la victime d'un sacrifice humain. Et quand ces types sont venus me demander de relever un mort de deux cents ans et des poussières, j'ai tout de suite compris ce que ça impliquait. Je veux bien égorger des poulets, un mouton, voire un buffle dans les cas désespérés... mais ça, non! Pas question... Mais je les ai envoyés promener, eux et leur chèque d'un million de dollars. L'ennui, c'est que tout le monde n'a pas mon sens moral. Que ces salauds vont bien dégoter quelqu'un pour faire le boulot. Qu'on va se retrouver avec un mort-vivant raide dingue, tout sauf végétarien, et semant la panique. Et que c'est encore la petite Anita qui va devoir se le coltiner! Comme si je n'avais pas déjà assez de problèmes avec les vampires...

J'ai finalement cédé et poursuivi avec Anita Blake malgré un premier tome peu convaincant...

J'ai préféré cette intrigue, c'est mieux construit et plus épais. On prend plaisir à vraiment découvrir Anita après le vernis superficiel du premier tome, on cerne bien son caractère.
On se penche également plus sur son métier de réanimatrice, son don, son historique avec la magie et sa façon de l'exploiter. Finalement je me suis surprise à apprécier cette héroïne que je trouvais un peu terne et caricaturale lors de ma première lecture.

On se penche également sur sa collaboration avec la police à travers une enquête plus que sanglante et j'ai apprécié ce milieu policier et les nouveaux personnages introduits.

Le supposé bellâtre du premier tome est quasiment aux abonnés absents dans ce tome, je ne dirai pas qu'il m'a manqué mais une pointe de mystère naît à son sujet développant la curiosité du lecteur. On attend d'en savoir plus !
On se penche un peu plus également sur la communauté surnaturelle dans son ensemble ; métamorphes, goules, sorcière vaudou... sont au rendez-vous, l'univers urban fantasy se diversifie et c'est agréable de ne pas se cantonner aux vampires.

Pour résumer j'ai trouvé ce tome bien différent et bien meilleur que le premier, Anita et l'univers de Hamilton prennent de l'ampleur et gagnent en intérêt. C'est loin d'être gentillet, souvent même assez glauque ; à ne pas mettre dans toutes les mains !
Je suis bien partie pour devenir encore accro à une saga !

3.gif

Lauren K. Hamilton, Anita Blake, tome 2 : Le Cadavre rieur

***De la même saga***
Anita Blake (Tome 1)


6/20