Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.


Encore un roman d'Urban fantasy, encore du vampire... C'est ce que je me suis dis aussi en découvrant ce livre sur la toile.
Pourtant les avis enthousiastes ont fini par avoir raison de moi, et grand bien m'en fut !!

Parce que déjà on n'est pas dans le cadre traditionnel du ou de la chasseuse de la nuit, encore moins celle de la frêle humaine ordinaire qui bascule du côté Urban Fantasy de la force...
L'héroïne ici est une sorcière très bien informée de ce que le commun des mortels ignore, issue d'une longue lignée dont elle rejette pourtant l'héritage.
Ajoutons que c'est une universitaire (ça change des héroïnes qui ne brillent que par leur plastique), que le vampire fait vraiment peur et la mayonnaise prend assez vite !

Il faut dire que le cadre prestigieux de l'université et le monde des livres et bibliothèques ne peuvent que séduire (enfin moi oui en tout cas) et que le mystère et l'ambiance sont assez pesants pour que l'on se prenne au jeu de la curiosité.
On est à la fois loin des stéréotypes et proche du genre dans ce qu'il offre de bon.

Reste qu'il faut lui laisser une chance et que le roman traine un peu à se lancer. Les premiers chapitres sont un peu longuets et répétitifs le temps que l'intrigue se noue vraiment et que l'on se rende compte qu'on ne peut plus lâcher le livre ! Je suis vraiment triste pour celles et ceux qui ont abandonné avant cette étape car au final le roman en vaut vraiment la peine.

J'ai vraiment apprécié les personnages, de plus en plus en avançant, jusqu'à la petite troupe finale et cette enquête qui gagne en intérêt et en tension.
Pourtant je m'attendais à avoir le fin mot de l'histoire en fin de tome et mon angoisse grandissait au fur et à mesure que je sentais les dernières pages réduire sous mes doigts, sentant poindre la frustration...
Alors je vous le dis, histoire de vous l'éviter : c'est un premier tome ! Contrairement aux apparences il ne s'agit pas du tout d'un one shot

Cette frustration / déconvenue mise à part, c'est un excellent roman fantastique qui conjugue avec finesse urbain fantaisie, vampire, enquête et milieu littéraire.
La romance (puisque oui romance il y a au final) n'est ni niaise ni cousue de fil blanc, prévisible mais pas si évidente ! Les personnages à la fois travaillés et attachants (même les secondaires) et l'intrigue bien construite et étoffée (bien plus d'ailleurs qu'elle ne le laisse présager en début de roman).

Je vous le conseille donc, lecteurs de tout bord, je suis certaine qu'il peut atteindre un large public par-delà les genres !
Pour ma part c'est un coup de cœur dont la seule vraie déception et de ne pas avoir la suite dans les mains !

45toiles.gifcoeur-gif.gif

Deborah Harkness, Le Livre perdu des sortilèges: Au commencement étaient la peur et le désir

Merci (une fois de plus !!) à Mélo qui fait voyager ce livre !



***D'autres livres qui voyagent***
Kelley Armstrong, Pouvoirs Obscurs T2
Olivier Sillig, Skoda
Elisabeth Brami, Je renaîtrai de vos cendres