La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d'Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi... S'appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu'un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l'amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s'extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l'un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l'histoire de l'Occident. Eternelle histoire d'amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l'exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n'aurait jamais existé.

J'aime assez les légendes arthuriennes et sur le thème on trouve vraiment de tout, du bon comme du moins bon. Ma dernière lecture était le cycle de Lawhead qui m'avait somme toute assez ennuyée, principalement par son approche du christianisme et son absence de magie proprement dite.
Bradley par sa version plus féminine a quant à elle su me convaincre.

On se laisse facilement emporter par ce récit de la bouche de Morgane, un autre regard, une autre version qui évite l'écueil du déjà fait et apporte une autre perspective à ces légendes.
Il y a juste ce qu'il faut de moyen-âge, de magie et de croyance, de chevaliers et de romances pour que l'ensemble soit juste et équilibré.

Pour ce qui est de la plume de Bradley, rien à redire non plus. C'est juste sans être chargé, simple et élégant sans être simpliste et les mots laissent place au récit et à l'immersion. Bref impeccable.

J'ai aimé tout particulièrement que les femmes soient ainsi placées au centre du récit.
On fait difficilement plus viril que les légendes arthuriennes : chevaliers de la table ronde, armures et batailles diverses... Alors que justement les femmes y tiennent un rôle important, que ce soit Viviane, Morgane ou encore Guenièvre !

Un seul regret, et qui m'est imputable, mais j'avais en tête l'adaptation vue au hasard un dimanche sur le câble (sans savoir que c'était une adaptation d'ailleurs) : Les brumes d'Avalon avec Julianna Marguiles (de Urgence qui interprète Morgane) Mickael Vartan (de Alias qui joue Lancelot) et Anjelica Huston (de la famille Adams avec un sacré coup de vieux !)... Bref pour le coup j'avais un peu les images du film en tête et qui plus est je n'ai pas eu trop de surprises ! J'ai un peu regretté mais bon... Au passage l'adaptation est bien et fidèle au roman (enfin le film couvre les deux romans mais de ce que j'ai vu/lu çà correspond parfaitement et c'est bien retranscrit).

Voilà je vous conseille donc, adepte des légendes de la table ronde ou non, adepte de la fantaisie et/ou du médiéval fantastique ou non, je pense vraiment que ce roman peut séduire un large public :)

45toiles.gifcoeur-gif.gif

Marion Zimmer Bradley, Les Dames du lac

C'était une LC organisée sur Livradict, voici les avis des autres participants : Agnès, Natiora, P'tite elfe

7/20