Hajime est un homme accompli, père de famille et heureux propriétaire d'un club de jazz de Tokyo. Lorsqu'un beau jour, son amour d'enfance, Shimamoto-san, surgit dans son bar. Les retrouvailles avec cette femme insaisissable, qui n'apparaît que les jours de pluie, plongent Hajime dans l'abîme d'une quête obsédante, contre la course du temps et des sentiments...

Un goût d'enfance et de nostalgie doux-amer... L'histoire d'un homme qui se souvient et qui se demande ce qu'aurait pu être sa vie si... Qui finalement hésite à tout changer, tout sacrifier pour un champ des possibles incertain mais tentateur ; un rêve d'ado jamais réalisé.

Ce roman est à la fois étrange et très juste. Étrange comme on peut l'entendre quand il s'agit de Murakami, de son goût pour les personnages atypiques et les situations hasardeuses.
Très juste aussi comme lui seul peut livrer l'âme humaine dans ce qu'elle a d'universelle.
Le tout avec réalisme et poésie mêlés.

Ce qui fait qu'au final ce roman assez simple sur une "crise" assez quelconque de la vie d'un homme hanté par le souvenir et les regrets est à la fois touchant et agréable, terriblement bien écrit.
Certes pas le Murakami le plus marquant, ni même le plus puissant selon moi mais une bien belle lecture...

65670873we4.gif

Haruki Murakami, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

***Du même auteur***
Après le tremblement de terre
1Q84 (Tome 1)