Stefan et Damon Salvatore doivent désormais faire face à leur nouvelle condition de vampires. Ils fuient Mystic Falls, leur ville natale prise d'assaut par des chasseurs de vampires, et se dirigent vers La Nouvelle-Orléans. Tandis que Stefan se délecte de ses pouvoirs, Damon continue de pleurer la perte de Katherine, la magnifique et cruelle vampire qui les a transformés. Bientôt La Nouvelle-Orléans se révèle le lieu de toutes les tentations et de tous les dangers. Stefan tombe amoureux d'une humaine et son sang-froid est mis à rude épreuve. Damon, lui, est capturé par un chasseur de vampire sadique et sans pitié. Stefan sait qu'il n'a d'autre choix que de sauver son frère, mais qu'en sera-t-il de son nouvel amour ?

Suite à la petite déception du premier tome, j'espérais beaucoup de cet opus. Pour mémoire malgré le plaisir de retrouver les personnages fidèles à l'ambiance et au scénario de la série TV, le premier tome manquait de surprises et ne nous livrait que des éléments déjà vus...

Avec ce second tome on entre donc de plein pied dans la zone d'ombre dans l'histoire des deux frères, les années entre Katherine et Elena.
On sait que Stefan à l'époque était loin d'être le vampire fade et sensible qu'il est devenu au moment de la rencontre avec Elena, et même qu'il s'en est donné à cœur joie :p (le côté obscur de la force que voulez-vous !), je m'attendais donc à un peu de sang, débauche et rock-n-roll (enfin à cette époque là en Louisiane pas vraiment mais l'idée est là).
Finalement non... Damon souffre de la perte de Katherine et sombre dans les ennuis, Stefan se rue à son secours (brave garçon) et au passage tombe amoureux de la première demoiselle humaine qui passe ! Non mais il est juste censé les manger, se baigner dans leur sang et repeindre les murs avec ce qu'il reste ! Mince...

La mentor vampire et amie de Stefan entre aussi en jeu (je n'en dis pas plus au cas où vous n'auriez pas vu les épisodes correspondants) et apporte un peu d'intérêt à l'ensemble.
Je dirais même que s'il n'y avait pas cette tension quant au sort de Damon et sa haine tenace envers son frère on s'ennuierait franchement !

Smith joue donc sur la rivalité entre les deux frères et les intrigues amoureuses plutôt que sur le côté trash qui réussit si bien à la série. C'est dommage car au final la saga romanesque se positionne plus comme un petit bonus destiné aux fans que comme un véritable pendant livre de la série ou au minimum comme un vrai complément de la série.
Cà se laisse lire même si çà manque d'épaisseur, avec plaisir même pour les fans, mais sans plus et sans vraiment apporter autre chose.

2.5.gif

L.J Smith, Journal de Stefan - Tome 2 - La soif de sang

Merci à TheChouille qui fait voyager ce livre !