David Pepin a toujours aimé sa femme, Alice. Impossible pour lui de concevoir sa vie sans elle. Pourtant, depuis quelque temps, il rêve de sa mort... Mais peut-on être coupable des rêves que l’on fait ? Le problème, c’est qu’Alice meurt. Réellement. Pour les deux inspecteurs en charge de l’enquête, David apparaît aussi suspect qu’il est désemparé. Le premier, Ward Hastroll, était heureux en mariage jusqu'à ce que sa femme se rende inexplicablement mais volontairement grabataire. Le second, Sam Sheppard, est très sensible au cas du mari présumé coupable, ayant lui-même essuyé quelques déconvenues judiciaires avant d'être blanchi suite à la mort brutale de son épouse. S'appuyant sur leur propre histoire conjugale, il leur devient vite clair, au cours de leur investigation, que le rôle de Pepin ne se limite pas à celui de mari inconsolable... Adam Ross livre un premier roman, hypnotique et intense, en disséquant à travers la genèse de ces trois mariages, la réalité de la vie à deux.

Très belle découverte que ce roman, j'ai tout simplement adoré !
Un traitement atypique mais profondément humain de la relation de couple et du mariage depuis le point de vue masculin.

Le roman est tour à tour léger, drôle, émouvant, saisissant, inquiétant... en résumé à large spectre.
L'intrigue principale (celle de la mort et du possible meurtre d'Alice) est entrecoupée par les récits de couple des deux policiers.
Ce chassé-croisé de flash-back et de scènes de vie à deux ajoutent un côté psychologique attrayant et donnent à l'ensemble un suspens plus que maîtrisé.
Jusqu'au bout on va de surprise en surprise et on guette le dénouement espéré, avant tout celui de cette mort improbable dont personne ne semble saisir le sens.

Et du jour où il avait compris cela, il s'était mis à craindre qu'elle ne reconnût sa propre beauté. Tant qu'elle ne l'aurait pas fait, personne d'autre ne la reconnaîtrait. Et tant que cela durerait, Alice y compris, elle n'aurait jamais suffisamment confiance en elle pour le quitter. Il serait toujours le centre de son monde, la seule personne, penserait-elle qui l'aimait et, par conséquent, tout ce qu'elle saurait jamais de l'amour. Et elle ne le quitterait jamais.

Adam Ross, qui signe ici son premier roman, n'a pas fait les choses à moitié ! C'est riche, intense, bien écrit, bien ficelé, recherché et innovant... J'ai hâte de voir ce qu'il nous livrera par la suite mais il a d'ores et déjà placé la barre bien haut !

Sortie le 1er septembre 2011

65670873we4.gifcoeur-gif.gif

Adam T. Ross, Mr. Peanut